Make your own free website on Tripod.com

la tempete!...et son influence!...

le thi ngoc

la famille
avant la guerre
dans la guerre!....
apres la guerre...

Water 1

 .......
    comme les autres familles au Vietnam, je ne suis pas fier pour la noblesse, la richesse, ..de notre famille.  Pendant la guerre, la vie mentale etait terrible pour chaque membre de la famille, speciallement pour notre famille, surtout la condition de ma mere. Quand elle entendait la mauvaise nouvelle de ses freres dans la zone revolutionnaire, elle pleurait!  Je voyais les larmes coulant sur les joues de ma mere plus que les autres membres de la famille. Je pleurais aussi!...C'etait le moment le plus penible de ma vie! La guerre est deja finie, mais en pensant cette situation, je suis encore triste!...

 

Close-up, columns at bank building

mother's day...
 
       Oh! je fus comme fou dans le premier moment,
       Helas! et je pleurai trois jours amerement.
       Vous tous aqui Dieu prit votre chere esperance
       Peres, meres, dont l'ame a souffert ma souffrance..
       ....
                                                              Oh! je suis comme fou...
                                                                  ( Victor Hugo)
       
 
 
 
 
 
Si ma famille est consideree comme le train!,... mon pere etait la locomotive, ...ma mere, la conductrice,... ma grand'mere, la mecanique,.et... nous , tous les enfants... les passengers! Les autres cousins, ...les passengers attendaient a la gare....

Weathered farm building

Wet Autumn leaves

      
        Ecrire pour la famille est une chose que nous devons faire pour respecter les gens passes de la famille. et aussi pour les enfants de reonnaitre la lutte pour la vie de ses ancetres!. Je n'ai pas intention de presenter notre famille, noble, grande, respectable.... Nous avions de difficultes, si non,... plus que les autres familles de cette periode!.  La lutte pour survivre, et pour succes dans la vie etait  le but des patrons de la famille.!  Meme avoir de luttes,  sous l'effet du Confucius et du Bouddhisme, nous avions fier de passer cette difficile temps...dans la vie sainte!
 
         Pour mon point de vue a travers les gens de la famille. Mes oncles, freres de ma mere, avaient une vie ideale. C'etait la patriotisme! Ils voulaient voir l'independance pour le pays, C'etait la raison qu'ills luttaient contre l'autre doctrine! Ils sacrifiait ses vies privees pour la revolution! Tous sont morts! je les respecte, mais je ne sais pas ! pourquoi ils devaient sacrifier la vie! Bien sur ils luttaient contre la force dominante, non pour le tite " ANONYME HERO!." C'etait le noble devoir de mes oncles. Mon pere avait une notion neutrale, juste pour les sciences et la litterature! Il n'exprimait pas sa notion politique! C'etait le devoir d'un fonctionnaire! Il luttait contre l'ignorance! il creait de generations bien eduquees! C'etait une autre sorte de revolution!. que mon pere a devoue!..Comme ma mere, devouee pour toute sa vie pour eduquer ses enfants! C'etait aussi une sorte de revolution pour creer des jeunes gens comme mes soeurs, mes freres et moi et mes enfants!....
 
        La guerre, etait en dehors de notre control. Les puissants pays controlent tous, meme la guerre... Si la guerre n'etait pas au Vientnam, elle devait a autre place dans le monde!...Mais, vraiment c'etait un grand malheur pour notre pays.! Je ne veux pas condamner les cotes du front de la guerre.! Mon sang est  homogene avec le sang de mes freres ou mes soeurs a cette cote ou a l'autre cote du front de guerre!
 
      Cette memoire est pour reconnaitre et pour respecter mes membres de notre famille!  Qui vivaient pour nous!...Je veux presenter sincerement les faits passes dans notre famille!...J'intends d'ecrire ce sujet pour presenter notre gratitude de mes parents, mes grands parents!...
 
     Si vous avez  chance de lire, je vous prie de considerer cette memoire  avec bonheur et malheur!... comme le temoin de notre famille pendant la guerre!...
 
 
 notre famille  
 
nos ancetres....
 
     ancetres paternels...
 
 
 PREMIERE GENERATION:
 
 
                                   Metisse de chinois-Vietnamien                               ?
                                                 1                                                              1         
                                                 ----------------------------------------------------------------
                                                                              1
  ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
  1                        1                          1                       1                     1                      1                      1
Ong Tu           Ong Nam            Ong Sau       Ong Bay     Ong Tam              Ong Chin               Ba Muoi
                                                                                                                                              
                                                                                                                                           
                                                                                                                                           
       PREMIERE GENERATION (SUITE...)
 
 
      Ong Tu                                                                                   Le thi Duoc
         1                                                                                              1
         -----------------------------------------------------------------------------------------------
                               1 
Hai Ty           Ba Nguu            Ong Sau     Tam Theo      Chin        Muoi                                                
                               ----------------------------------------------------
                                                   ?                                                   ?
                                                   -----------------------------------------------------
                                                                        1
                                                             Ong Tam Tau
 
 
    Ong Nam                                              ?
        1                                                      1
        --------------------------------------------------------
                          1
                     Tu De
 
 
  Ong Sau                                               ?
      1                                                      1
      --------------------------------------------------------
                         1
                         ?                                                    ?
                         ------------------------------------------------------
                                              1
 
                                      Ba Khui
 
 
 Ong Chin                                            ?
     1                                                     1
     -------------------------------------------------------
                        1
                 Ba Sao
 
 
 Ba Muoi ( Hua thi Huu, Metisse de Chinois Vietnamien)                                                                      ?
          1                                                                                                                   1
          ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
                                                           1
      Tu Duoc              Nam Le thi Ngoc            Sau Le van Dang               Bay Nguyen van Thuan
 
 
 
 DEUXIEME GENERATION :
 
 
                        Nam Le thi Ngoc ( grande mere)                           Truong van Tieng ( Gan) ( grand pere)
                                        1                                                                             1
                                          --------------------------------------------------------------------------------
                                                                                1
                                                          Truong van Muong (pere)
 
 
    Bay Nguyn van Thuan                                                                                              ?
              1                                                                                                                    1
              ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
                                                                       1
   Tu Rot          Nam Nham         Co Tot (decedee)       Bay Son          Tam Tong              Chin( decedee)
 
 
 
TROISIEME GENERATION :
 
   Truong van Muong                                                                                                      Vo thi Ly
               1                                                                                                                        1
              ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Lan Anh    Quynh Hoa   Diep    ?         Sen          Hanh      ?      Hue     ?           Kim       Hong Nhung    ?
decedee    decedee             decede                             decede        decedee   decede                     decedee
 
 
 QUANTRIEME GENERATION  :
 
 
   Truong Ngoc Diep                                                                                         Nguyen thi Dam
           1                                                                                                                1
            ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 Quynh Huong              Thien Huong                              Ngoc Minh               Quang Minh   
   
 
   Truong Ngoc Hanh                                                          Nguyen thi Kim Long
          1                                                                                       1
          -----------------------------------------------------------------------------------------
                                              1
                                 Truong Ngoc Tung 
 
 
  Truong Ngoc Kim ( decede)                                                            ? ( decedee)
           1                                                                                            1
           ----------------------------------------------------------------------------------------------
                                             1
                                  Truong thi Tuyet Mai 
                
 
  COUSINS :
 
        
    Truong Van Tieng ( Gan) ( grand pere)                         Le thi Ngoc ( grande mere)   ( vois the scheme au dessus) ...
    
            Truong van Tieng( Gan)    ( grand pere)                                     ?( marriait a une autre Dame)
                        -----------------------------------
                                      1
                     Truong Ngoc Thach ( oncle)                                                                                     ?
                                  1                                                                                                             1
                                  ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
                                 Hai Tuyen                      Ba  Quan                   sau Tri                        chi Mot
 
 
                     Truong Ngoc Thach                                                                                    Bac Nam gai
                              1                                                                                                           1
                              -------------------------------------------------------------------------------------------------------------
                                                                          1
             Anh Hai Khoa                                   Anh Muoi Tong                                             Anh Mot Ba
 
 
    Mon oncle a marrie deux fois, la premiere  et la deuxiem, l'ordre de la famille commencait par lui-meme, puis melangeait avec les enfants de sa premiere femme...
 
 
 
                  Nos ancetres vivaient au Centre du Vietnam. C'etait la place tres difficile supporter la vie! avec plus d' inondation et de secheresse chaque annee!. C'est tres difficile pour les fermiers. Pendant la guerre civile ( en environ des ans de 1700) ...L'Emereur Nguyen Hue conquerait le pays. Il etait le roi brillant, mais il avait aussi des freres Nguyen Nhac, Nguyen Lu...qui controlaient le gouvernement avec ses caracteres douteux!.... Nguyen Hue etait le seul roi qui debattait la grand force de la Chine pendant les premiers jours de Nouvel An.
 
        Il y avait deux flux d'emigration du peuple au Centre du Vietnam vers le Sud Vietnam. Le premier groupe venait pendant le temps que L'Empereur Nguyen Hue detoyait la grande force de Siam, (sous la demande du roi Gia Long). Les soldats du Nguyen Hue vivaient dans le Sud au lieu de demeganer vers le centre. C'etait le cas de nos ancetres....
 
       Mais aussi part de la population avait plus sympathie avec le roi Gia Long, qui demenagait au Siam .( Thailand de nos jours). On priait de voir le vent du Sud, et le Roi Gia Long revenait au pays...
 
 
                                                   Je vous prie,  monDieu de nous donner le vent du Sud
                                                   Et le roi Gia Long peut embarquer avec sa barque
 
                                                 ( Lay troi cho thoi gio nom
                                                  Cho thuyen Chua Nguyen thang buom vo Nam...)
 
                     Plus des habitants quittaient le pays au Centre du Vietnam par la severite du climat,.
               ... Mais comme je savais, il y avait plusieurs emigrants du Centre du Vietnam au Sud Vietnam, parce qu'ils etaient fideles au roi Gia Long ou Nguyen Hue!...aussi bien les mandarins du Gia Long et Nguyen Hue!
 
                  Mes ancetres, partisans de l'Empereur  Nguyen Hue,....  pour cette  raison, demenagaient a la plaine de Cuu Long, village de  Phu Phong,  proche du quartier...  Cailay ( Mytho). Je reconnais bien il y avait une pagode pour les emigrateurs du Centre du Vietnam , fideles du Gia Long,..avec expectation... le retour du roi GiaLong.
 
                      Mon grand pere... , Truong Van Gan,... etait celebre pour les activites gouvernementales, et avait le post important dans la region il vivait. Il decidait tous les ordres dans la famille. Les enfants, de la  premier femme, avaient le prenom: Truong Ngoc ,  la seconde femme avec les enfants avec prenom Truong Van .  Il mariait pour la premier fois, premiere femme, avec un seul enfant Truong Ngoc Thach . Il remarriait pour la deuxieme fois, ma grande mere, Le Thi Ngoc..., et avait aussi un garcon, mon pere; Truong van Muong . Mon pere avait de difficulte d'avoir certificat de naissance, par la alousie sa premiere femme!...tantot il avait le nom: Truong Van Nhieu ...Mon oncle, Truong Ngoc Thach  marriat une femme, la premiere, Il avait ses enfants ( mes cousins) je savais seulement quelques...Truong Ngoc Tieng, Truong Ngoc Cu, Truong Ngoc Tri  et la derniere fille, nous l'appelions.. Chi Muoi Mot...  A son tour, Truong Ngoc Thach marriait une femme , une Dame lettree, meme il y avait de homocide dans la famille.  Elle luttait avec la premiere femme  pour ses enfants  avec prenom Truong Ngoc, avec ordre different avec les enfants de la premiere femme de mon oncle!.. au lieu de Truong Van.  Mon oncle devait accepter. Ils avaient Truong Ngoc Khoa,  puis il etait... Anh Hai ,  puis changement dans la famille, elle acceptait la continuation des ordres des enfants de la premiere femme, puis son garcon,  Truong Ngoc Tong , ou Anh Muoi... et Truong Ngoc Ba ,  ou Anh Mot....  Truong Ngoc Thach etait un homme honnete, et plus autorite dans le village ( Ong Ca!..., et tres severe, puis on le nommait : Ong Ca Da!..) il voulait toutes les choses devaient etre claires! avec les regles tres severes! C'etait   ce que mon pere ne voulait pas faire  pour  resoudre! Mon pere etait plus souple dans son caractere! Il opposait mon oncle dans l'obeissement!.. Mon oncle a perdu tout argent pour le tribunal....
 
 
                              

Old Stone Wall

 
....une question posee dans la tete...Pourquoi plus d'origine chinoise dans mes ancetres, surtout a cote de ma grande grande mere? pourquoi devaient ils vivre dans la region rugueuse  a ce moment?
 
...une autre probleme, a cote de paternite de mes grands parents..Pourquoi venaient ils du centre du Vietnam pour demeurer a la province de Mytho?
ce fait me demande plus d'etudes de mes origines...et surtout la rencontre fantastique de deux races de differentes origines: chinois et vietnamien du centrale region...
 
 
DEMENAGEMENT DE MES ANCETRES  CHINOIS A  MYTHO...
 
      En environ de 1679, le commandeur chinois Duong Ngan Dich du  Fort Long Mon de la province de Quang Tay, avec ses adjoints Huynh Tan et les Generaux: Chau Cao, Chau Loi et Chau Liem  du province de Quang Tay voulaient provoquer une revolution contre le regime a ce moment l'Empire de Thanh de Manchuria, pour recreer le regime de l'Emperire de Minh. Mais la revolution est echouee,.. Toute la force devait debarque pour trouver la place au Sud. Puis Ils etaient sous le control de l'Empereur Nguyen Hien Vuong  du Vietnam.
 
     Nguyen etait en doute pour ce groupe, parce que auparavant la force de l'Empire de Nguyen ( Chine) a emprunte la voie sur le terrain du Vietnam, pour punir le Regime de Chiem Thanh  sud du Vietnam., sous le regime de l'Empire de Tran. Mais cette force voulait vivre sous le control de L'Empereur de Tran.. Pour cette raison, l'Empereur Nguyen du Vietnam voulait developper la region de Thuy Chan Lap ( Cambodge) par le travail ardent de la force Chinoise. En plus, L'Empereur Nguyen du Vietnam avait peur pour ce groupe
 
   Enfin il decidait d'ecrire une lettre pour le l'adjoint du gouverneur Nac ong Non ( du Cambodge) a Saigon ( nom cambogdien a ce moment Prei Koi) pour  demander une reception et pour promonter les generaux chinois de Duong Tran.
   Avec la lettre dans la main, la force de ces generaux commencait a debarquer par deux voies vers le Sud.
 
      - La force du General Tran Thuong Xuyen venait du quai de Can Gio, puis venait le long de la riviere de Dong Nai, et finalement embarquait a Ban Lay ( Bien Hoa aujourd'hui ) et Dong Pho ( Gia Dinh aujourd'hui ).
 
      - La force des Generaux Duong Ngan Dich et Huynh Tan,venait vers le long de la riviere de Mekong et embarquait a Mytho.
 
 
DEMENAGEMENT DE MES ANCETRES PATERNELS DU CENTRE DU VIETNAM A MYTHO...
 
      Au debut du XVII e siecle, le peuple du centre du Vietnam decidait de demenager a Mytho, ou proprement dit, au Sud du Vietnam pour vivre par la raison economique. Le changement du climat, plusieurs de tempetes et de secheresse faisaient la terre plus difficle de produire  de moyens pour supporter la vie. Le peuple de Quang Nam, Qui Nhon, Phu Yen plus de difficulte surtout pendant la guerre civile entre Nguyen et Trinh...
.
     Le groupe d'emigration a divise par plusieurs petits groupes, par le moyen de transportation...
     Le grand groupe commencait d'embarquer  vers le Sud du Chiem Thanh,( Cu Mi, Lagi a ce moment.). Cette region est nommee Mo xoai ( Mo xuy ).C'etait la region entre Bien Hoa et Phuoc Tuy de nos jours.
 
    Une autre part de ce groupe demenageait vers le long des vallees, au bord des rivieres. Une de vallee plus favorite etait la vallee des oiseaux, surtout pour les paons..donc le nom Go Cong ( Khong Tuoc Nguyen ).
 
   Une autre part de ce groupe debarquait du quai CanGio, puis le long de la riviere de Nha Be, vers la plaine, grande plaine tres fertile. On le nommait Dong Nai ( Loc Da ). Bien Hoa de nos jours.
 
    Une autre petit groupe demenageait vers la plaine de Prey-Kor ( ou Sai- Con  )
C'est la location de Saigon de nos jours....
 
 
ancetre paternel...
 
  ma grande mere paternelle...
 
     Nous savons peu de details pour la cote de mon grand pere paternel, parce que mon grand pere est mort quand mon pere etait de 5 a 7 mois. Nous savons assez bien a la cote de sa grande mere. Le grand grand pere de mon pere etait metisse de Chinois et Vietnamien, sa grande grande mere etait aussi metisse de Chinois et Vietnamien.
 
 

Berries and leaves

   
             Mon pere...avait de caracteres de ma grande mere, serieux dans ses devoirs, mais passionnant  dans la vie. Quand il voulait faire quelques choses, il voulait faire parfaitement... comme il decidait dans les annees de 1950-1960 de construire la grande maison a Cailay, il venait a Mytho avec le maitre de maconnerie de voir la maison, puis il dessinait le plan de construire!
 
       Ma grande mere etait une Dame religieuse, elle etait une de trois Dames qui construisaient la pagode Phat Buu Tu a Cailay, une grande et moderne pagode. Quand elle avait chance, elle veanit a Nui Sam, nui Sam a Chau doc pour visiter ces temples. Elle aimait bien ses grands enfants, surtout mon frere aine...
 
      Mes grands souvenirs de ma jeunesse est de revenir a son village sur le tampan.Il n'y avait pas de route a ce moment. J'etais a 3 ou 4 ans, sur le sampan avec ma soeur ainee, et quelquefois avec mon frere aine avec ma grande mere. Nous avions deux travailleurs de nous aider pour venir a son village. Mon grand pere et ma grande mere etaient de grandes personnes  dans le village avec respect par les fermiers. Quelquefois, nous arretions sous l'ombre des grands arbres au bord de la riviere, vraiment petite riviere de 10 metres en largeur. Nous pliions des feuilles d'arbre pour contenir de l'eau pour boire. Eau etait tres limpide, et fraiche! Puis continuions sur le voyage. Ma grande mere nous manquait bien, c'etait la raison, elle voulait que nous revenirons chez elle surtout dans les moments de vacances.
 
    La vie de ma jeunesse etait tres reveuse! avec ces scenes! la vie est tranquille!..sans souci!
 
 

Lettuce leaf

 
Ma grande grande mere paternelle...
 
    Ma grande mere etait tres jeune elle revenait de vivre avec ma grande grande mere, aussi bien chez ses freres pour supporter la vie. Comme disait de mon pere, elle avait une vie miserable. Pour la raison de la mort de son epoux, mon grand pere, quand mon pere etait de 4 a 5 ans elle voulait ma grande mere de nourir mon pere, seul garcon de ma grande mere. Ma grande mere venait de vivre avec un de ses freres:Le van Dang. Mon pere aimait sa grande mere bien, parce qu'il n'avait plus de temps de voir sa mere.  Il avait de temps dans la campagne, mais sa grande mere ne le reprimait pas. A l'age de 5 a 6 ans, il marchait a travers la campagne pour avoir les remedes pour ma grande grande mere. La route etait boueuse et tres difficile de marcher, mais mon pere devait faire par son grande amour a sa grande mere.  Son grand pere, Le van Luan,bijoutier avait plusieurs enfants avec ma grande grande mere. Une fois, par accident, mon pere faisait tomber un bol d'aliment, toute la famille n'avait rien a manger... C'etait le moment tres miserable dans la famille de ma grande grande mere. Une fois tres emotionnelle etait quand elle avait malade, mon pere la suggerait d'aller a la ville de Mytho pour avoir medicaments, puis mon pere la guidait vers la boutique de photographie pour la prendre une photo pour la famille. C'etait la raison, nous avons seulement une photo de ma grande grande mere. Elle aimait ses grands enfants et ses cousins bien, surtout pour mon pere!...Elle soignait mon pere quand il etait de 4 a 5 ans. C'est la raison la relation intime avec ma grande grande mere de mon pere etait plus que la relation avec ma grande mere.
 
ma grande mere paternelle...
 
      Ma grande mere etait tres jolie. Tous les hommes de haute classe etaient souvent autour de ma grande mere. Elle etait petite mais tres belle. Nous avions chance de vivre avec ma grande mere quand elle mariait le Delegue honoraire Tran van Cang a Tan Phu.C'etait la grande famille  et riche avec plusieurs  travailleurs et fermiers autour de la famille. Chaque repas, tres delicieux et bien prepare. Nous avions diner avec ma grande mere, mon grand pere. J'etais a ce moment de 3 a 4 ans. Tous les diners auront place sur la natte au divan. Elle demandait que tous ses grands enfants, a ce monent, nous etions juste mon frereaine, ma soeur ainee et moi...Mon grand pere a marrie au paravant avec ses enfants:un garcon et une fille et ses enfants: Bac Nam, Co Tu Den...avec ses enfants: Chi Hai Dong, Anh Tu Hang, Chi Nam Han, Anh Sau, Anh Tam, Anh Muoi...Nous avions de bonne relation avec ces gens, et vice versa, Ils nous considerions comme freres et soeur de la famille. Mais dans le repas, juste mon grand pere ma grande mere et nous, mon frere, ma soeur et moi. Mon grand pere etait un Homme, delegue honoraire,  plus de pouvoir, non seulement a la place, mais aussi aux autres regions du province. Le delegue de Cailay, a ce moment, Nguyen van Tam, le visitait souvent. Ce dernier plutard, Premier du Pays du Vietnam, il graduait en mene temps avec le dernier Ngo Dinh Diem,  a l'ecole d'administration a Hanoi, avec le premier grade. Nguyen van Tam, que je savais, etait un homme tres intelligent, tres brillant, avec une memoire impeccable, mais tres vulgaire...Il avait la tenue de Oeil pour Oeil, Dent pour Dent! Il etait emprisonner par la force revolutionaire (Viet Minh). Un homme dans la force revolutionaire voulait le tuer par le marteau. Il protegeait sa tete par ses mains, le marteau blessait son doigt. Quand il revait de pouvoir pour gouvernuer de la province de Sadec, il cherchait l'homme voulait le tuer, et par revange, il tuait ce homme. A Cai lay, on le savait comme Cop Cailay.( tigre de Cailay) Je reconnais a ma jeunesse, ses servants avait habitude de faire le bain  pour ses singes au bord de la riviere Ong Hieu,  c'etait la riviere artificielle , conduisait  par Ong Hieu, un grand Homme vivait au paravant a Cailay, a cote de ma maison....
 
    C'etait le temps heureux de ma grande mere, apres passee plus de malheur et misere dans la pauvrete dans sa jeunesse!...Le premier mari etait mon grand pere, pere de mon pere, Il etait aussi un homme plus de pouvoir dans son village Huong Ca Tieng) Mon pere avait plus de recentiment pour ma grande mere, quand il etait tres jeune, quand mon grand perere est mort.Il doevait vivre avec sa grande mere. Comme il disait, a peu pres toute sa jeunesse, il n'avait pas chance de voir ma grande mere. C'etait la raison, au lieu d'appeler mon grandpere, que ma grande mere remarait plutard..pere, comme suggerait de ma grande mere,Mon pere l''appelait...Ong Huyen!...
 
 
     

   
 
  Vivait avec mon grand grand pere, ma grande grande mere a donne des enfants Ong Tu, grand pere de Tam Tau, Ong Nam , pere de ma Madame De, Ong Sau, grand pere  de Ba Khui, Ong Bay, Ong Tam, Ong Chin, pere de Ba Sao, Muoi Hua thi Huu, mon grand grande mere.
    Ma grande grande mere mariait Ong Le van Luan, et donnait des enfants: Madame Tu Duoc, Nam Le thi Ngoc, ma grande mere, Sau Le van Dang, Bay Nguyen van Thuan, pere de Tam Tong, Co Son, co Tot, co Chin...
 

River Stonel

    
           Ma grande mere etait une Dame religieuse. Elle etait une de trois Dames qui construisaient la moderne pagode Phuoc Buu Tu a Cailay. Avec la notion, quand elle faisait de biens, les cousins, cousines, enfant, grands enfants eussent de bonne chance, surtout dans les etudes. Quand elle vivait a Tan Phu,elle venait a Cailay souvent pour supporter la pagode et construisait la pagode. A ce moment, notre famille vivions a Cailay, quand mon pere est transfere a L'ecole de Cailay, apres un certain temps dans les regions revolutionnaires a Tan Phu (ou demeuraient mes grands parents) et MyHanh Dong( ou demeurait la famille de ma mere). Mon pere etait le capitaine de la famille. Quand nous quittions Tan Phu et My Hanh Dong, c'etait la grande douleur de mes grands parents et la famille de ma mere. Mon pere n'aimait pas la vie politique. Il aimait des activites sociales pour aider les pauvres, activite a l'ecole pour aider les eleves qui manquaient de condition pour aller a l'ecole... Mais il etait intelligent et prevoyant pour le changement de la politique. Il demandait mes grands parents de demenager a Cailay pour vivre avec notre famille, par l'instabilite de la politique a ce moment. Mais mes grands parents avaient de fermes, des proprietes qui devaient soigner. Enfins, dans la revolution a Tan Phu, on tuait mon grand pere.. Mon pere devait aller a Tanphu pour demenager ma grande mere. De ce jour, elle venait et vivait avec nous jusqu'a la fin de sa vie!.
 
            Ma grande mere venait a la pagode souvent, a peu pres chaque jour, et elle commencait d'etudier les caracteres chinois par le moine. Chaque fois elle venait a la pagode, elle avait une de mes soeurs, ou toutes mes soeurs, en meme temps de visiter la pagode. Ma soeur ainee veanit souvent jusqu'a le jour elle transferait a Mytho pour ses etudes. De ce jour, elle venait avec ma soeur cadette a la pagode. Je veanis a la pagode quelquefois avec ma grande mere. La pagode etait tres moderne. A ce moment, nous avion des vieilles pagodes a Cailay..Chua Kim Tien, et deux autres, que j'ouble les noms. Une de ces pagodes etait la place de demeurer du roi Gia Long, quand sa force est battue par le roi Quang Trung. dans le XVII e siecle.
 
      A ce moment, je veux introduire Cailay pour les lecteurs...
 
     Je dois a ce moment d'arreter les contes de notre famille, ( une sorte de etit repos ) pour raconter les faits souvenirs d'environnement pour la famille de Truong...
 
 

Drought

    
GEOGRAPHIE POLITIQUE DE CAILAY:
 
      Cailay n'est pas un petit village de Congo ou du Sud de l'Amerique. Cailay n'est pas un grain de sable sur la plage de l'Ocean Pacifique! Cailay etait Centre revolutionnaire contre les Chinois coloniaux ( desole pour les membres de ma famille, Chinoises!), la France coloniale, et les Etats Units coloniaux. Bien sur, dans ces pays nous avons des amis contre la colonisation!. ( Comme je disais dans la section Oh! la guerre, nous savons pourquoi nous demandons la guerre, et pourquoi nous detestons la guerre!). Cailay etait nomme Thanh Tri Khang Chien Nam bo!( La Citadelle de la force Revolutionnaire du Sud du Vietnam).
 
     Cailay est central quartier de la province de Mytho( J'aime ce nom que de Dinh Tuong ou Tien Giang, parce que j'avais bien des souvenirs dans ma jeunesse a cette region). C'est pourquoi, Cailay n'est pas loin de la riviere de Mekong, une des grandes rivieres du monde de 4200 km de longueur de l'origine de Tibet( Chine) a l'ocean Pacifique du Sud Vietnam. Avant de venir au Vietnam du Sud, la riviere est divisee en trois branches a Phnom Pen ( Nam Vang, Cambodge)
 
      - Une branche vers le grand lake Tonlesap
      - Une branche, Fleuve Anterieur ( Tien Giang), c'est la bordure naturelle de la province de Mytho, au environ de 15km du Sud de Cailay
      - Une branche, Fleuve Posterieur ou Bassac pour les provinces du Sud du Vietnam.
 
      Pour cette raison la terre de cette region est tres fertile, avec plusieurs jardins fruitiers tres fameux de l'Asie, Extreme Orient)
      En outre, les iles sur le Mekong a travers la province de Mytho, sont tres repandues avec pissons d'eau douce.
 
     - Iles de Con Rong, cu Lao Rong, en face du quartier Chau Thanh, capital de la province de Mytho
     - Iles Thoi Son de quartier Long Dinh sam giang, ou une fois mon pere etait principal et maitre de l'ecole
     - Iles Nam Thon, d'appartient au quartier de Cailay, avec les petites ilesLong Duoc, Ba Huyen, Tan Chau, Con tron
     - Petites iles du district Thanh Hung, Caibe.
 
             A cote des iles et petites iles, nous avons aussi des petites rivieres, quelques sont naturelles, quelques sont artificielles: riviere de Barai au bord du marche de Cailay, avec une branche artificielle Kinh Ong Hieu, a cote de notre maison. Precisement notre maison etait le rencontre du la rue principale de Cailay avec le pont, bien connu pour ma jeunesse, et la riviere artificielle Ong Hieu ou nous avions temps de visiter mes grands parents, paternels et maternels.
 
           Sur la riviere de Barai nous avions un grand pond( Cau duc lon) qui est le reseau principal pour la communication routiere avec les autres provinces du Sud du Vietnam.
           En deghors, nous avions une autre petite riviere tres fameuse dans l'histoire du Vietnam avecle gain des grandes guerre avec la force etrangere de Thailand. C'est le riviere Rach Gam...pas loin de Cailay, avec une longueur juste de 11km.
 
           Avant 1945 la province de Mytho comprend cing quartiers An Hoa, Cai Be, Cai Lay, Chau Thanh et Cho Gao. Chau thanh est plus grand quartier capital de la province Mytho, puis Cailay est de deuxieme rank. Apres plusieurs changement pour le but administratif, Les Iles de An Hoa devaient assimiler a la province de Bentre( Kien Hoa) .Les deux provinces de Mytho et Go Cong s'assimilent a une ville Dinh Tuong avec 8 quartiers,16 cantons et 124 districts.
 
              - Ben Tranh ( Oh! mon amie de Ben Tranh!)
              - Cho Gao ( Oh! mes soeurs a Cho Gao)
              - Giao Duc
              - Go Cong ( Oh! mon amie a Go Cong)
              - Hoa Dong
              - Khiem Ich ( Cailay, j'aime bien ce mon )
              - Long Dinh ( Chau Thanh, Oh! mes amies a Paris!)
              - Sung Hieu ( Cai be, ame soeur de Cailay! n'est ce pas?)
 
              Enfin, Go Cong et Hoa dong separaient a Dinh Tuong pour etre ses quartiers. Go cong est un peu plus grand que Cailay. Pour nouvelle adminstration, Gocong Hoa Dong assimilent a Dinh Tuonh pour etre la province de Tien Giang (Oh! Mon amie de Gocong a Paris, savais tu cette assimilation?Ah! Ah!) Mais notre souvenir est passe, juste oublions!
 
 CAILAY DANS LA MEMOIRE DE LA FAMILLE DE TRUONG..
 
         Cailay n'etait pas le quartier original de notre famille. Vraiment mes grands parents, aussi bien mon pere et ma mere demeuraient au faubourg de Cailay. Le village natal de mon pere, et mes grands parent paternels etait a PhuPhong, le village sur le bord de la riviere Mekong, au sud de Cailay de 15 kms. Le village natal de ma grande mere etait au Nord de Cailay, au environ de 10 km. Le village de ma mere et ses parents etait a My Hanh Dong, Nord East  de Cailay, au environ  de 10 km. Mon pere etait fonctionnaire du gouvernement, Maitre, Principal, directeur des ecoles autour de Cailay..de Phu My (ou nous sommes nes: mon frere aine, ma souer ainee et moi) a Vinh Kim ( enseignait le talent laureat mucien: Tran van Khe et son frere, fameux comedien : Tran van Trach,( a ce moment on le disait" Khe em!" ). Dans la region revolutionnaire, mon pere savait des amis, plutard laureat a Paris, et revenait a Cailay pour le visiter Docteur Phan Tan Chuc, quand j'avais de chance je revenais pour ce sujet!
 
             Par l'instabilite politique, le gouvenement transferait mon pere a Cailay pour continuer ses enseignements a l'ecole.en 1945.
 
            Cailay est le plus grand quartier de la province Mytho ( le nom a change plusieurs fois...Dinh Tuong, et finalement Tien Giang). Meme le nom Cailay a change une fois pour Quan Khiem Ich!.Je ne veux commenter pourquoi nous devons changer le nom, mais pour moi, Cailay est le nom aimable, car quand je commencais d'ecrire, je savais Cailay, a l'age 4 ou 5 ans. Cailay est le centre de la province, sur la route de communication entre Saigon et les provinces du Sud.. Can tho, Long Xuyen...aussi bien pour la province etablie plutard Moc Hoa, au centre de Dong Thap Muoi ( Plaine de jonc.), au Nord de Cailay, ou nous pouvons venir du Sud vers le Mekong, grande riviere du Vietnam. 
 
         Pour les quartiers de Mytho, sauf la centre ville Chau Thanh Mytho, Cailay est le second plus grand quartier. Le quartier Cailay est prospere par la jonction avec les grands rizieres  de Dong Thap Muoi, des grands jardins fruitiers Caibe, Cam Son, Xuan Son, plein de poissons d'eau douce de la riviere Barai, Mekong. Et surtout pour la transportation.
 
         Le citoyen de Cailay est sincere, honnete, laborieux, bien eduque pour les gens dans les grandes familles, surout ses enfants recevaient des diplomes d'outre mere, surtout a Paris..Le citoyen est loyal, fait ce qu'il promise! et genereux. Je ne savais pas la revange entre le citoyen de Cailay avec les autres citoyens des quarties envoisinages. Un conte heroique des vagabonds a Cailay pendant les 1940 pour les autos de transportation. Pour obtenir des clienteles, on a fait des querelles. Une fois, on veut avoir une rencotre entre ces vagabonds avec une demande d'un homme Cailay a un quartier 3km Ouest de Cailay. Les disciples de cet homme savaient le danger de la rencontre... et lui demandaient de ne pas arriver, ou arriver avec ses disciples... Mais il decidait d'aller par lui-meme comme il promettait avec les autres vagabonds. Enfin, il a blesse, et revenait a Cailay quelques minutes avant sa mort. C'est le caractere de Cailay. Nous avons des cas semblables dans la revolution contre la force colonial francaise, avec la mort des quatre grands hommes, on les a nommees..Tu Kiet. Pour reconnaitre les taches de ces heros, on a nomme le college de Cailay, Doc Binh Kieu,le college que mon pere a donne plus de taches, et de force pour creer.
Cailay etait pour moi, aussi la rencontre des familles, cousins, cousines.. surtout dans notre famille...J'aimais Cailay avec le temps reveux de la jeunesse avec le football, le cerf volant, chevauchais des buffalos, de chevaux...et surtout les pains sous la pluie!..Cailay etait Paradis pour moi!...meme je vivais a cette place de 4 ans a 13 ans!...dans ma vie!
 
           Cailay traitait ma famille bien par la popularite, la sociabilite de ma Mere, la Dame Modele de la province de Mytho, aussi bien le devouement, et la connaissance de mon pere a l'ecole et dans les activites sociales. Nous etions enfants d'une famille bien eduque. Le peuple de Cailay nous nommait..Cac Co, Cac Cau...Nous etions honteux pour ces appels!...
 
          Mytho etait la province qui creait des grands Homes savants du Pays comme Docteurs Duong Kich Nhuong, Duong Mong Ao ,( dont le pere Porfesseur Duong van At, aimait mon frere bien quand il etait au college Le Myre de Villers de Mytho), Khuong Huu Dieu, Tran An Nhan..
 
          .Mais Cai Lay, Vinh Kim ,Cho Giua avaient plus de savants dans la province, comme Docteurs Ho Dac Cung,( premiere invention de l'avion), Ho Dac Thang, Ho dac Di, Tran Huu The,( son frere Tran Trong Phan, bon ami de mon pere), respectable Medecin General Pham Ha Thanh ( dont son pere, Pham van Phong, bon ami de mon pere), le respectable maitre, aussi ami de mon pere Pham Van Trong...et les autres...
 
           Quant a moi, Cailay etait l'endroit aimable! Une fois dans les jours de vacances, mon pere aimait de visiter ses amis, j'etais seul a la maison, Une grande motocyclette, BMW arretait en front de la porte, une gentilhomme, bien dresse, trouvait mon pere. Je le disais.."Il n'est pas a la maison a ce moment, si vous voulez, vous pouvez le chercher a temps de diner." mais il disait il devait partir tot. Il presentait une carte visite pour mon pere.... je la  lisais: Docteur Phan Tan Chuc, Doctorat en droit, Diplome des Sciences Politiques" Je demandais plutart a mon pere, il m'a dit" C'est mon ami, quand nous vivions dans region revolutionnaire!" Une autre occasion, tres emotionnelle: le Delegue de haute classe a Cailay ( Doc Phu Su) Kieng, venait a notre maison souvent , quelquefois avec ses trois fils, deux ainees pouvaient etre a l'age de mon frere aine, un de meme age. Nous jouissions le Ping pong, trois ou quatre fois par semaine, Puis Mr Kieng a transfere a RachGia comme Chef de Province. Chaque fois il venait a Saigon, il s'arretait a la maison, parfois il rencontrait mon pere, quelquefois il a manque. Ces moments sont encore dans ma memoire pour l'attitude de gens vivant a Cailay..Cailay est une place nostalgique!....
 
 CAILAY DANS L'HISTOIRE DU VIETNAM;
 
       Plus ou moins des heros du Vietnam avaient la relation intime avec Cailay, meme ils ne viviaent a cette place. comme Le van Duyet, Hoc Lac, Truong van Hoang, Do thanh Nhan, Ho van Lan, Nguyen van Hieu, Dang van Luong, Le van Thuy, Le van Quan, Nguyen van Can, Au duong Lan, Phan hien Dao, Nguyen van Thanh, Doc Binh Kieu, Bon Ong...
 
     Le plus remarquanble monument a Cailay est les quatre tombeaux  de heros  Bon Ong ( Tu Kiet ).Ong Than, Ong Rong, Ong Duoc et Ong Long. Ong Than etait le chef du groupe revolutionnaire contre le francais colonial., et les trois autres setaient son amis intimes. Le centre de la revolution etait a Cailay. Sous la direction du Ong Than ( on avait souvent le nomme..Marechal Than ), le groupe gagnait de grands reputants succes. La force francaise avait peur pour ce groupe. Le plus notable succes etait la bataille a Mytho  le 1 Mai, Bep Huu, est capture et brule.
 
    Finalement, le Gouverneur general Tong Doc Loc les capturait et les tuait a Cailay.
 
CHO GIUA, VINH KIM RACH GAM DANS LA MEMOIRE DE FAMILLE TRUONG:
 
          Je dois reconnaitre la memoire de monperepour les places il a enseigne, surtout dans la banlieue de Cailay. Les trois places etaient plus importantes dans la memoire de mon pere...Phu My, Vinh Kim, Cailay... Je dois ecrire ici, si non, j'oublie de citer. Phu My etait la premiere place que mon pere enseignait, a la fois Maitr et principal. Ou sont nees mon frere aineTruong Ngoc Diep, ma soeur ainee Truong thi Sen et Moi. Cailay etait la place que nous vivions assez long, surtout pendant la jeunesse des ses enfants.Vinh Kim etait la place de souvenir...avec ses eleves, renommes mondiaux pour ses talentsla famille de Mr Ba Trieu. Mr Tieu etait un alcoholique chronique, il ne soignait pas la famille, mais sa femme Ba Ba Trieu,etait une Dame intelligente, elle allait voir mon pere souvent pour les etudes de ses enfants. Mon pere la respectait. Proche de Vinh Kim, il y a une petite riviere Rach Gam, ou l' Empereur Quang Trung detruisait la force maritime de Thailand( vieux nom Siam) Rach Gam est une riviere de longuer de 11km du quartier Thuan Binh,Long Dinh, qui avait le nom Sam Giang. Cette riviere est de 14 km du capital de Mytho. La riviere serpente a traversLong Tien, My Phong, Van Long Vinh Kim, Kim Son puis arose ves la riviere de Mekong. A cette place, il y avait deux grandes batailles. La premiere fois en 1750 la force de Siam occupait la place puis le principal de Mytho., apresune courte periode, la force domestique a force la force de Siam hors du pays. La deuxieme fois, c'etait la bataille de Quang Trung et la force maritime de Siam, qui voulait aider la force du Nguyen Anh. C'etait la bataille sanguine...C'etait aussi la grande bataille pour le pays...En 1874, au environ de juin, annee lunaire, Nguyen Anh revenait de Siam, avec deux generaux Siamois: Chieu Tang et Chieu Suong.aussi avec la force de 20.000 soldiers. et 300 bateaux. La for Siamoise etait tres puissante. Ses commandeurs avaient de courage. Grace a cette force, le roi Nguyen recommencait d'occuper les regions Rach Gia, Can tho, Soc trang ( Ba thac) Tra On, Manthit, Sadec, Ba-rai et Tratan ( dans la region de Cailay) dans une courte periode de Juillet a Novembre..Malgre la puissance de la force Siamoise, la force de Tay Son, avec ses courages, tuait le General du roi Nguyen; General Cahu van Tiep.
 
           Apres la mort du General Tiep, le roi Nguyen etait triste. Deux Generaux Siamois le disaient:
 
           - Vous ne soit pas etre triste, Sa Majeste, notre force est tres puissante, la force de Tay Son n'est pas de meme valeur.
 
           Puis deux Generaux Siamois Chieu Tang, Chieu Suong commencaient d'attaquer la force de Tay Son. En confrontant avec la puissante force Siamoise, les Generaux de Tay Son  a la fois combattaient couragement, a la fois reportaient la situation a ce moment a l'Empereur Nguyen Hue a Qui Nhon. Avec son plan Nguyen Hue decidait de menr sa force vers le Sud pour combattre avec la force Siamoise.  Ce fait encourageait la force de Nguyen Hue,deja dans le front du Sud.
 
              -  L'etat de la guerre est tres dangereux, Sa Majeste! disait un de Nguyen Anh  Generaux...
 
              -  Vous etes tres prudents, disait Nguyen Anh aux Generaux Siamois, Nguyen Hue est tres brillant Generaul., ajouta-t-il...
 
              -  Nous le considerons comme un groupe de rebelle. Sa Majeste, vou n'avez pas peur, ..en souriant Chieu Tang, Chieu Suong, Generaux de la force Siamoise, se moquaient pour le talent de Nguyen Hue...
 
              -  En tout cas, vous  devez  tres prudents pour le talent de Nguyen Hue ! Nguyen Anh disait pour les Generaux Siamois.
 
              -  Nous avons le plan de detruire la force de Nguyen Hue dans un coup d'oeil...
 
             Meme avec la force puisante de Siamois, Nguyen Anh encore dans le souci...Il ne voulait pas de dire plus avec les Generaux Siamois, mais il ordonnait sa force de demenager a l'ile de Tho- Chau  pour attendre le resultat de la bataille de la force de Nguyen Hue et la force Siamoise...
 
             Il etait en Decembre, 1784 ( calendrier lunaire ) La grande force, invoncible Tay Son , guide par Le Roi du Nord Nguyen Hue commencait a Mytho vers Tra Tan  pour combattre avec la grande force siamoise. Chieu Tang, Chieu Suong,avec sa grande force, voulaient confronter avec la Force de Tay Son.
 
             Avec son meticuleuse strategie, en combattant  la force Siamoise, Nguyen Hue  a vu aussi sa stategie. Enfin, il savait la force Siamoise avait la puissance, mais pas de strategie,  Nguyen Hue la meprisant et la souriant, pensait qu'il detruisait facilement la force Siamoise, pleine de fierte!...
 
            Apres quelques heure de confrontation,Nguyen Hue soudainement retirait sa force, comme sa force est battue. La force Siamoise continuait de poursuivre en pleine confidence de victoire! Chieu Tang disait a Chau Suong..
 
              - C'est le groupe de souris, qui avaient peur de notre force. C'est ridicule pour le roi Nguyen Anh pour sa poeur de la force Tay-Son!...
 
            La force Siamoise, commencait a Tra Tan pousuivait la force Tay Son, mais elle ne savait pas, pendant ce moment la force Siamoise est encerclee par la force Tay Son, Et soudainement la force Tayson  la faisait encercler la deuxieme fois . En meme temps  la force Tay Son a Rach Gam etait prete pour combattre avec la force Siamoise dans une decisive strategie.
 
             La Bataille de Rach Gam etait terrible. Les tambours eclatants avec le reenforcement de la force Nguyen Hue autour de Rach Gam, Xoai Mut faisaient l'encourage des soldiers. Ils decidaient de rencontrer en front de la force Siamaise. Tandis qu'a ce moment, Nguyen Hue creait un second encerclage..
 
                 - Assaut, Assaut, ne pas permettre ausun Siamois de  s'enfouir!..,Nguyen Hue orderait!...
 
            La force de Tayson tres heureuse avec la decision de vaincre la bataille de Nguyen Hue. Les trois cotes d'encerclage commencaient a fermer. Les bateaux Siamois sont completement detruites. Avec plus de la peur, la force Siamoise perdait sa discipline, n'avait plus de courage en combatant...
 
           A ce moment Chieu Tang, Chieu Thong vaient respect pour la force Tay Son. Mais un peu trop tard. Ils perdaient toute sa force, Ils trouvaient le moyen de  s'enfouir.
 
         Avec un order par eclatant de petard, La force Tay Son ,dans ses endroits, commencait a entrer la bataille. C'etait le tactique de Nguyen Hue, la forcer Siamoise est dans l'encerclage de la force Nguyen Hue. 
 
         La Bataille de Rach Gam etait un des grandes batailles contre l'invasion des etrangers dans l'histoire du Vietnam. La bataille, glorieuse etait une de grands tactiques de Bac Binh Duong Nguyen Hue.
 
         Entendant le resultat de la bataille, le roi Nguyen Anh quittait Cantho pour l'ile de Tho Chau, Co Cot, puis venait a la Thailande  pour la deuxieme fois.
 
         Enfin, la statistique a montre:
 
 
              
              - 300 bateaux Siamois sont detruits
              - 20.000 soldiers de Siam sont battus. avec quelques mille soldiers vivant..pour revenir a Thailande.
 

Salzburg

              
 MYTHO DANS LA MEMOIRE DE LA FAMILLE TRUONG...
 
     Nous avions de grands souvenirs pour la province Mytho et ses entourages.
 
     Mytho est bien connue pour nous des mes etudes de mon pere, ou il avait de difficulte financielle pour ses etudes. Ma Grande-Mere remarriait et vivait dans un autre village. Avec le support de mon oncle, Truong Ngoc Thach, mon pere a fini ses etudes avec grands souvenirs pour ses Maitres, et ses Amis. Puis,... mon frereTruong Ngoc Diep, ma soeur ainee Truong thi Sen, et moi...Je ne peux pas ecrire tous les souvenirs de mon pere, ou de mon frere ou de ma soeur a Mytho....Juste j'ecris mes souvenirs. Bien sur, Mytho etait la place que mon pere, mon frere, ma soeur finissions nos etudes. Le plus grand souvenir pour moi pendant le temps a Mytho, est ..le moment de ma jeunesse de 3 ou 4 ans. Je suivis mon pere pour visiter Mytho, ou le moment mon pere avait besoin de rencontrer un de ses amis. Le premiere fois pour moi de monter la pousse-pousse avec mon pere. La sensation de tomber sur le sol, meme mon pere a donne une place a cote de lui pour m'asseoir.
 
 

Flowers in sand

           
 
          Malgre Mytho etait grande ville par rapport avec les autres villes du delta de Mekong...
 
        Mais Le College etait aussi de deuxieme rang, apres le Lycee Petrus Ky a Saigon. Mytho etait une ville romantique, silencieuse, nostalgique ...pour les etudiants.
       La plupart des etudiants venaient des villes environnantes a Mytho, pendant le temps que les autres villes n'avaient pas de colleges ou lycees.
 
       Plus de souvenirs dans la famille pour Mytho,... ou etudions mon pere,... mon frere aine,.. ma soeur ainee et.. moi.  Bien sur, ils avaient de grands souvenirs. Quant a moi, la ville de Mytho me donnait plus de souvenirs, surtout pendant le temps j'etais a l'ecole primaire de Cau Bac. A ce moment je vivais en pension avec mon frere, qui etait dans la classe premiere du College le Myre de Vilers. Quand je passais le concours d'examination pour etre admis au College, Le college avait le nom College le Myre de Vilers avec une seule grande porte a Boulevard de La Grandiere ( Le Loi plus tard). Avec le temps, la porte centrale est a Boulevard Hung Vuong. L'ecole a bati plusieurs pavillons pour les classes. En pensant les difficultes dans le travail de mon pere, aussi bien le souci de ma mere pour nous, je devais etudier pendant le temps j'etais a Mytho. Je ne pensais jamais d'etre riche ou grand.. je just voulais faire ce que mes parents ne pouvaient pas accomplir. Je manquais mes parents dans les premieres annees a Mytho, quand je vivais ensemble avec mon frere aine. Je revenais a Cailay pour visiter mes parents souvent, meme mon frere ne me demandait pas de faire ca! Cailay etait nostaligique pour moi, et plus tard, c'etait...Mytho. Mytho etait silente, surtout dans les jours a la fin de semaine, avec la grande pluie ruisselante et les chants de cigales dans les arbres autour des rues et de boulevards. Mytho etait romantique pendant les minuits, surtout pendant le temps de preparation des finales examinations de chaque trimestre ou semestre...A ce moment, un marchand chinois avec sa fameuse soupe,  qui allait de place a place dans la ville. Avec le ton de sa petite clochette, nous savions ou il venait, et nous l'attendrions. La lumiere des lampes a cote des rues ou boulevards etait a peine claire pour dechirer la tombee  de la nuit. La nuit a Mytho etait tranquille, surtout quand mon frere aine finissait ses etudes de la classe premiere au College le Myre de Vilers, Il venait a Saigon pour continuer ses etudes dans la classe terminale du Lycee Petrus Ky. Je vivais moi-meme des ce moment, a l'age de quatorze ans. C'etait aussi le moment que je commencais des experiences de vivre dans la seule vie  jusqu'a le moment je commencais mes etudes a la Faculte des Sciences a Saigon, puis j'avais de chance de vivre avec mon frere aine et ma soeur ainee a Saigon. A Mytho, chaque matin, mon frere aimait d'avoir la soupe de riz et poisson avec legume. J'achetais pour lui, avant le temps il allait au College, et puis je commencais a aller a l'ecole primaire de CauBac, Mytho. L'ecole CauBac etait a la fin de la rue tandis ma soeur ainee etait en pension a autre fin de meme rue. Cette rue etait ombrageuse, la lumiere etait a peine de percer le trou sur les arbres a cote de la rue pour donner une faiblesse de lumire sur la rue, meme dans le midi. Proche de l'ecole CauBac, etait la demeure d'un ingenieur francais, qui travaillait pour la companie de construction de barques pour le passage a travers la riviere Mekong pour aller a Bentre. Il vivait dans la villa de deux etages. Le rez dre chausee avait une large cage avec plusieurs sortes des animaux du zone trolital. J'admirais a peu pres tous les jours, apres la classe.
 
        Grace a la decision brillante de mon pere, ma vie a change, meme quand j'etais tres jeune...A Cailay,  j'etais aussi le plus jeune ecolier de la classe superieure de l'ecole. Apres je passais le certificat d'etude ( CEPCI), j'echouais trois consecutives examinations de concours pour le College, parce que a ce moment, je preferais de jouer le football que d'aller a l'ecole. Mon pere decidait de m'envoyer de vivre en pension avec mon frere aine a Mytho. J'etais a ce moment un de deux brillants ecoliers du Maitre Ngo van Tieng, aussi ami de mon pere.
 
    

          Mytho etait une ville romantique et une ville de l'etude...
 
         J'avais des souvenirs avec cette ville. Quand j'etais a la classe premiere, j'allais a l'ecole francaise a College prive Vinh Tuong avec le professeur, jusqu'a maintenat je ne sais pas son nom, just son pseudonyme Professeur Phat An. Phat An etait aussu un autre lycee  prive.  Ce professeur  aimait les oeuvres de... Victor Hugo,  Baudelais, Alfred de Musset,  Rimbaud,  Verlaine...
 
..      .La ville avait une aire tres romantique pour ces auteurs.
        Jl l'aimais bien... A ce moment, je vivais en pension d'une maison d'un technicien electronique de l'ecole. J'aimais bien d'erroner des pavillions de ce cette grande ecole, surtout dans la fin de semaine. Quand je grandissais, je ne revenais a notre maison a Cailay souvent. Je pensais ces vers des grands auteurs francais, aussi bien mes etudes...En dehors du mur autour de l'ecole, habitait la famille le respectable surveillant du college, aussi frere de mon maitre a l'ecole Cau Bac. Sa fille, marriee a un offcier de l'armee et vivait loin. Elle vivait avec ses parents avec son petit garcon. Il etait tres gentil.Il venait de nous visiter souvent. Une fois sa mere le disait ce que je n'entendais pas, mais mes amis vivaient dans la maison entendaient et repetaient pour moi, que cette Dame, tres gentille " tu es de caractere de H..". Les amis me moquaient mais je pretendais de prendre la tenue indifferente...Plus tard, son mari est mort dans la bataille. Apres plusieurs annees a Saigon, j'avais  chance de visiter Mytho..
 
        .Toutes les choses a Mytho ont ete changees. La maison que je vivais, n'avait plus a la place. Je venais de visiter les familles que j'avais chance de vivre en pension pendant le temps au College. Je venais de voir la famille du Mr surveillant, aussi bien de visiter Madame Ng.,sa fille, et son grand fils, mais je n'avais pas de chance de rencontrer. Mytho etait la!...avec etude, nostalgie et amour romantique!!...Ma vie passionnee a Mytho etait plus grande, quand il y avait de pluies torrentielles;... avec quelques amis, nous nous en allions avec les vetements impermeables vers le pont du vieux quai au parc pour nager dans la riviere de Mekong. Eau etait tres tiede pendant que la pluie est froide, avec le vent froid, et foudroyant!...Mytho etait tres romantique apres la classe autour de quartier de l'eglise avec les ecolieres venaient a l'eglise pour prier ( nous ne savions pas ce qu'elles priaient!...), aussi bien la beaute des robes blanches ( ao dai ) volant sous le vent crepusculaire... surtout la robe blanche de Mademoiselle T... de Tra Vinh; elle vivait autour de ce quartier a ce moment...
          Mytho etait tres romantique avec les jolies filles du Maitre V. a Battambang!...J'avais un bon ami Doan the Phuc,pendant les annees a Mytho. Un jour je decidais de visiter Phu My avec Phuc sur la bicyclette. Je suis ne a Phu My mais je ne savais rien a Phu My, parce que mon pere est transfere aMy Hanh Dong pour soigner l'ecole, a la fois Maitre et Pricnipal. Et puis c'etait une chance devoir Phu My. Nous venions a Phu My au crepuscule. Je regrettais de ne pas passer la riviere pour entrer a Phu My, mais aussi a ce moment, il n'y avait pas de bac pour passer la riviere. C'etait une regretable occasion pour moi! Sur la route vers Mytho,  avec bicyclette, la lumiere de la lune etait a pein de nous guidait les bicyclettes. Le vent a la nuit, tres frais nous donnait une sensation de nostalgie. Je citais cette occasion a mon pere, qui etait a emotion pour ce que je faisais.
          Mytho, par nature, a quelle occasion, je pense, ne pouvait pas etre une ville commerciale.parce que la ville de Mytho etait tres romantique, nostalgique, reveuse, academique... C'etait la difference de Mytho et Can Tho. Can Tho pouvait etre le Capital du Sud du Vietnam, comme NewYork de US. tandis que la ville de  Mytho etait romantique...comme Boston. 
 
      

Christmas bows kaleidoscope pattern

      
SAIGON DANS LA MEMOIRE DE TRUONG...
 
              Quand j'etais tres jeune, Mytho etait belle ville...
              Plusieurs famille achetaient les maisons a Mytho pour ses enfants.
 
              Par contre, je disais a mon pere.. ne pas acheter la maison a Mytho, nous devons acheter la maison a Saigon pour les etudes a l'Universite. Mon pere avait en accord avec moi, et decidions a acheter la maison a Saigon.
               Avec plaisirs, je tachais avec les ouvriers de mon pere de contruire la maison en trois etages a Saigon avec buts; le rez de chaussee pour mon frere, le deuxieme etage pour mes soeurs, et le troisieme etage pour moi! Mon pere venait a Saigon souvent, parce que c'etait sa maison aussi, quelquefois ma mere venait avec mon pere et demeurait longtemps. Apres la retraite, mon pere avait plus de temps, surtout l'aurore de visiter le restaurant a cote de la maison pour boire cafe. Quelquefois, il me voulait aller au restaurant avec lui, tandis que mon frere et mes soeurs encore couchaient. Monsieur Pham van Trong, grand Maitre, ami de mon pere, vivant a quelques blocs de la maison, venait le voir souvent. Dans le meme quartier, nous avions les familles des Maitres, qui nous aidions de faire la cuisine pour la famille, quand mes soeurs, mon frere et mopi allions a l'ecole.
 
            

 
ma grande mere paternelle, ( suite..)
 
             Des le commencement de 1945, avec l'instabilite de la situation politique dans les regions lointaines, aussi la mort de mon grand pere, Ma grande mere demenageait a  Cailay  et vivait avec nous, sous le conseil de mon pere.
 
            Elle etait petite mais tres jolie. Elle devouait sa vie pour la religion,,, Bouddhisme. Elle voyageait les regions religieuses lointaines a Chaudoc, Nui Sam , nui Sap avec ses amies. Apres le retour de ce voyage, elle commencait de vivre sous regime de legumes 10 jours par an, plutard, elle vivait juste avec legumes, salade, champignons, tofu, ...riz,...
 
           Le point plus remarquable de sa vie religieuse quand elle decidait d'avoir cicatrice sur la tete par la brulure du feu de charbon ( ngoi lieu).
           Plus souvent ce fait est demande pour les moines. Les reverends moines avaient de trois a 9 cicatrices par brulure sur la tete. Le plus reverend a plus de cicatrices. Je ne savais pas aucune personne en dehors des moines d'avoir de cicatrices sur la tete. Apres la premiere brulure, elle decidait d'avoir la deuxieme. Je la demandais:"Es tu, de cette procedure,tres douloureuse pour la cicatrice?" " Non, tu dois concentrer et devouer avec grande attention, tu peux faire!" repondait elle.
 
           Une" mauvaise" habitude de ma grande mere etait de macher le betel, de la chaux et trai Cau ( trau cau ) tout le temps. La juice de ces produits avait couleur brune foncee. Mais elle etait tres propre, rien de chute de juice sur ses vetements. Je reconnais bien une plaisanterie qu'elle aimait de repeter pour nous, tous ses grands enfants:..Quand tu es tres petit, tu ne peux manger, je dois macher les aliment avant de te fournir!" puis elle riait! " C'est vrai, ma grand Ma?"
avec la juice de betel?" Mais plutard, nous savions c'etait une plaisanterie de ma grande mere!. Elle avait un caractere qui nous faisait plus de douleur, etait sa severite avec ma Mere!  Ma mere, une Dame modele de la province de Mytho, avait un support impeccable envers la severite de ma grande mere ...Jusqu'a les dernieres annees de sa vie, elle aimait ma Mere....
 
           

Gravel Stone

 
extrait de journal de mon pere...
 
           ... quand j'etais de cinq ans et demi, je commencais a ller a l'ecole avec le Maitre Bai Duong. La maison de la grande mere demeurait de deux kilometres a la maison de Monsieur Duong. Juste quelques mois, nous pouvons ecrire et lire des anciens mots vietnamiens (chu nom).Ce respectable maitre nous enseignait le poeme pour le Buffle...
 
            " Quoique nous aiguillons les cornes du buffle, le buffle est encore le buffle
             Pensons donc, plus grosse la tete, plus idiotie pour l'etre
              Avec une minimale connaissance pour les livres
              Le menton avait de quelques barbes..."
 
     ( la notion ancienne pour les homme lettre, il faut avoir plus de barbes..)
      Parmi les ecoliers de la jeunesse, j'ewtais le plus brillant.Monsieur Duong etait le premier maitre de ma vie...
 
          Monsieur Truong Ngoc Thach, mon frere  a aussi temps de visiter l'ecole. Le Maitre  me demandit de lire le poeme... le Buffle pour lui. Il avcait plus de plaisir et rirait a haute voix!
 
          A l'age de six ans,Thach  me demandait de demenager et vivre avec lui, pour aller a l'ecole de Phu Phong. Si je marche a pieds nus, la distance est de trois kilometres.... et si je prends le tampan sur la riviere, la distance est de cinq kilometres. A l' age de six ans, je suis encore petit, je ne sais pas le sentier pour aller a la maison de mon frere. Grace a ma grande mere, je peux aller a la maison de mon frere sur le tampan. Je reconnais bien, a ce moment, ma grande mere est de soixante ans. La distance de la maison de mon frere a l'ecole etait de deux kilometres. L'ecole est construite sur le bord de la riviere Rau Ram, et au milieu du village. Cette situation etait tres conveniente pour les ecoliers a aller a l'ecole.. A la maison de mon frere, j'avais un leger travail, comme servir debetel pour les visiteurs, ou remplir de l'eau chaude dans la tasse de the du visiteur. Les enfants de mon frere, moins que moi a quelques ans,
 
                                            Truong Ngoc Tuyen
                                            Truong Ngoc Quan'
 
 etant les enfants nobles avec copieux repas. Quant a moi, je devais prendre repas avec la sauce de poisson bouillie, ou ordinaire, populaire repas. 
 
                Il y avait plusieurs canaux, rivieres dans cette region. On devait construire des ponts en bambou pour les rivieres, petits ponts par les petites pieces de bambou melees. Je devais marcher au bord de la riviere pour venir a la maison du maitre. Mon maitre a ce moment etait Monsieur Do Phong Ky, il etait a la place pour un certain moment, puis il est transfere. Le prochain maitre etait Monsieur Phan van Dang. L'ecole a ce moment etait tres peuplee, avec les eleves demeuraient au bord de rivierepuissent venir a l'ecole par les petits bacs. Nous etudions cinq jours par semaine: Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi ( jour de conje),Vendredi, Samedi. Diamanche ( jour de conge). Nous avions deux seances par jour a l'ecole:le matin de 7 a 10, le soir de 2 a 5.
 
                Le lot terrain de mon frere etait au de la riviere de Madame Lai ( c'est une branche de la riviere Rau Ram a cote droit. La largeur de cette piece de terre etait de 200 metres; la longueur, 600 metres. A cote nord, la terre etait en connection avec la riziere; a cote est, cette piece de terre etait en connection avec la terre de Monsieur Trung par une petite riviere et le petit pont; a cote ouest, la terre etait en connection avec la terre de Monsieur Muoi, avec une petite riviere et un petit pont.
 
               Les palmiers ont ete plantes sur le cote Est, au bord de la riviere. Avec la basse maree, nous pouvons voir les petits poissons de taille de la grande pouce a la taille d'une petite pouce. Ces poissons avaient de couleur noire comme les feuilles de palmier. Apres de bien laver ces poissons, nous pouvons cuire avec de poivre. C'est le delicieux repas. Un bol de poisson peut nous donner les repas plus d'un jour. Apres 10 jours ou quinze jours, nous pouvons une autre fois de ces poissons dans la riviere.
 
             Je commence a aller a l'ecole des l'age de 7 ans, mem je sais de lire et ecrire bien. L'ecole du village a ce moment n'a seulement les classes enfantin et preparatoire. Apres les classes, je dois recommences aussi pour meme classe, parce qu'il n'y a pas plus de classes. Je vois a l'ecole de 7 ans jusqu'a treize ans, (1923) je sais tout ce que mon maitre veut nous enseigner. Mon maitre ne donne le livre de grammaire pour etudier, et je le sais aussi par coeur. En 1923, Mon frere Truong Ngoc Thach envoyait ses trois enfants a Mytho pour etudier..Truong Ngoc Tuyen, Truong Ngoc Quan et Truong Ngoc Khoa pour les classe au quartier cantonais, plus eleve que les classe au village avec le maitre Thai van Tuoi.Quant a moi, il ne me veut pas aller a l'ecole, il veut je suis autour de lui. Il me frappait toues ses forces a ma poitrine, et diaisait" Je te frappe pour avoir la dechirure du poumon et mort...".Je n'ai pas malade a ce moment, mais plus tard, je suis moins grandi comme les autres enfants. Je sais ..j'ai des blessure du poumon par ses coups de frappe. Je reviens et viis avec ma grande mere. Je demande aussi mon cousin Tam Tau de m'enseigner les deux livres de Minh Tam Buu Giam. Apres ces etudes,  je decidais d'etre le medecin pour etre une vie moins penible. Apres les vacances, Truong Ngoc Thach  me demandait a aller a Mytho pour etudier.
           A Mytho, je suis a la classe preparatoire du Maitre Thai van Tuoi, La classe prochaine, je suis a la classe preparatoire du Maitre Nguyen van Sua. Il est juste fini ses etudes, serieux, il enseigne meme dans le temps de repos.Grace a lui , j'avais de progres.
            En 1924, j'ai etudie avec un autre grand maitre  Le van Luong.
            En 1924, j'etais a la classe superieure avec un autre grand maitre  Huynh van Khia. Il etait serieux, pour les eleves n'etudiaient pas avec ses forces. J'etais heureux mais avais peur pour les punitions. Toute l'annee, je n'avais pas de punitions. Pour la langue francaise, il a demande tous ses etudiants a avoir unpropre cahier. Par example, la phrase...Dans la maison, il y a...Si l'etudiant n'ecrivait pas correctement cette forme, il doit avoir punition. Il etait aussi pour les mathematiques, il faut avoir un propre cahier pour copier des exemplaires.
 
              Dans la premiere moitie de l'annee scolaire, j'ai de fievre typhoide. C'etait d'annee de l'examination, je vivais dans la maison de anh ca Da ( Truong Ngoc Thach).il savait de prescrire de medicaments, puis je revenais a la maison de la grand'mere. Anh Tam Tau et puis prescrivait les medicaments pour moi. Apres un mois de maladie, je suis gueri. Quand je revenais a l'ecole, j'etais tres maigre, les cheveux ont ete tombes. Mes amis me moquaient pour ma tete, sans cheveux... mais je dois continuer mes etudes pour rattraper ce que je manquais quand j'etais malade. A la fin de lanne je passais l'examination des Etudes primaires Franco-Vietnamiennes. En 1925, j'etais a la c;lasse superieure du Maitre Ngo Quoc The.De 1926 a 1927, j'etais a la classe du Maitre Ngo quoc The. meme je deja   passais lexamination. Le Maitre The etait un homme gentil,brillant et joueur de Tennis de classe.
 
             Dans le comencement de  l'annee 1927,  j'appliquais pour etre Maitre a Vinh Kim.( Cho Giua). C'etait une grande ville de la campagne.
             Le principal a ce moment etait le Maitre Le van Dieu, avec le diplome, un homme  metisse de Chinois et Vietnamien. Il etait serieux, et bon camarade de l'inspecteur francais. Pour cette raison les gens du village Vinh Kim le respectaient. Si il y avait de difficile probleme a resoudre,il reportait a l'Inspecteur general, puis le Gouverneur. Toues les choses sont bien resolues. J'etais le Maitre de la classe Enfantin A. Les eleves savaient de lire et d'ecrire, de resoudre les problems mathemathiques. Pour les eleves de la classe Enfantin, ils ne savaient pas ces connaissances.  Tran van Khe, fils de Monsieurs Bay Trieu, etait un parmi mes eleves, Madame Trieu etait tres jolie, elle visitait ses enfants a l'ecole souvent. Elle avait un autre enfant appele Khe em (Tran van Trach) Elle presentait ses soucis avec moi par la peur pour ses enfant ayant de caracteres de son Mari. Cet homme a echoue le Diplome, perd sa memoire, mais il ne provoquait aucune personne. Je l'ai dit:" N'avez pas de soucis,tes enfants ne resemblent pas les vices du pere...Croyez moi!..." Plus tard, jentendais Tran van Khe a passe son Doctorat, et bien connu en France par son talent de musique, et Tran van Trach, aussi, etait un artiste de talent" Madame Trieu etait fille de Monsieur Trinh. Elle est mort a l'age 45.
 
            A Vinh Kim, je voulais continuer mes etudes avec le Maitre, Principal de l'ecole a ce moment, Le van Deu. La classe etait a la nuit, avec tuition de cinq iastres par mois.
           Dans la classe j'avais une autre Dame, Huynh Thi Tu, aussi Maitresse des ecolieres au Temple, utilise pour la classe, Elle avait de brillantes etudiantes, comme  Mademoiselle Cuc, fille du Professeur  Ba. cousine du Tran Van Khe. Tran van Khe, a l'age de sept ans, etait tres brillant pour la musique. Il jouait musique avec son instrument a la maison du Maitre Le van Deu. Mademoiselle, par contre avec son talent elle dancait brillamment. Madame Trieu, Mere de Tran Van Khe, me disait, Khe imitait les musiciens pour jouer les instruments de musique..par autodidacte
 
            Le pere de Masemoiselle, Maitresse Tu, visitait souvent le Maitre Le van Deu .
           Il disait a Madame Deu...Si Le Maitre Muong voulait marier a ma fille, je suis tres heureux de l' accepter !...Il disait ausssi..quand la fleur entarain d'epanouir, nous devons la vendre, si non, quand elle s'evanouit, c'est le moment un peu tard..pour vendre...
 
        

Ma mere( auteur grand'mere) ne voulait pas cette opinion pour mariage entre mla Maitresse Tu et moi pour raison:Si tous les deux travaillent, quand ils auront des enfants, qui les soignent..." Pour cette raison, elle me voulait de marier a une dame ( mere de auteur) a My Hanh Dong, ce-ci etait fille d'un fonctionaire de village: Ong Bai Gan. Il avait aussi une autre fille, di Bay, mariait a Monsieur Phung van Chon, demeurant pas trop loin de la maison de ma mere ( grand'mere de l'auteur)