Make your own free website on Tripod.com

PHILOSOPHIE DES SCIENCES, suite..

Nouvelle Logique

INTRODUCTION...
1 - Thales de Miletus. 2 - Socrates . 3 - Platon. 4 - Aristote
5 - Russell 6 - Whitehead
Nouvelle Logique

 
 
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Washed Stone Wall

Nouvelle Logique...
 
   Cette part est la continuation de la section Nouvelle Logique dans le http://tngcailay.tripod.com/philosophie
 
 
               suite...
 
        C' est impossible de dire..." pour certain temps, la theorie des Sciences pouvait- elle  unfier pour une seule theorie ?,... mais l' assimilation d' une theorie pour un autre probleme scientifique est constante , et la conception posee  pour la reduction ayant l' interet dans la philosophie..."
       Reculons vers le temps de l' Antiquite, quand la Vie Mentale est controllee completement par la La Theologie, autrement dite, la Religon, et la Philosophie. Les Sciences  n' avaient pas la place. Puis, les Sciences developpaient graduellement jusqu' a le jour, la Philosophie acceptait la presence des Sciences, meme la Theologie, avec plusieurs conferences de Pape de Vatican dans le XX e siecle, pour regler ses notions pour adapter avec les Sciences. Philosophie acceptait avec la relation plus intime. Nous voyons donc parmi les notions des auteurs cites au dessus. Ils etaient Philosophes ou Scienctistes. Nous avons les Sciences philosophiques et la Philosophie scienctifique.
      Les Sciences ont gagne ces reputations. Pour savoir la raison, nous devons les considerer...
     Qu' est ce que les Sciences?
     avant nous proposons une nouvelle logique pour ces problemes.
     Quand Sciences et Philosophie n' etaint  pas distinguees parfaitement, l' homme n' avait pas confronte avec trois separes principes dans la Vie Intellectuelle. Les Sciences Modernes  avaitent de methodes distinctives  et de facteurs subjectifs envers la philosophie traditionnelle dans le XVII e siecle . Mais jusqu' a la classification de Kant.
       Kant differenciait duex sortes de Sciences: Sciences Empiriques  et  Sciences Rationnelles. La differenciation correspondait la distinction des autres, avant lui, la Philosophie Abstraite  et la Philosophie Experimentale. En plus, plus tard, nous avons la division de la philosophie abstraite en la philosophie incorporee ou experimentale et les Sciences philosophiques  ou deductives... mais Kant semblait de ne pas contempler la possibilite de conflict  entre Sciences  et Philosophie.- entre les etudes experimentales  de la Nature et Metaphysique, ou, avec lui, il n' y avait pas de difference entre les Physiques Empiriques  et Rationnels. 
        Hume, par contre, acceotait seulement les Mathematiques  comme Science Rationnelle avec la capacite de demontrer les conclusions avec certitude... mais il ne presentait pas la confrontation entre Sciences et Philosophie. Si les Metaphysiques sont eliminees, c' etait par la cause de Philosophie que par les Sciences, par l' incorrecte methode d' etude sur les faits evidents.
       Dans le XIX e siecle, Auguste Comte creait la doctrine, sous le titre " Philosophie Positive " expliquait pour le seul positif facteur... Sciences.,...c' etait la methode d' etude des phenomenes Naturaux, Mentaux et Sociaux par les methodes empiriques., qu' on la considerait comme Sciences  dans le sens eulogique de ce mot. Par contre, Philosophie est speculation, et Religion  est superstition. Le mot " Speculation " pour le Positivisme,  est moins individuel que " Superstition ". Tandis que Superstition montrait le caractere irrationnel. Speculation represente la temptation par raison, d' etre en arriere du phenomene pour trouver, enfin, la cause ou la substance. Ce fait ne dit rien en exception pour la conjecture - Ce facteur n' avait rien dans les Sciences  ou dans la  Comprehension, c' est aussi le fait pour les Positivistes. Ces faits montraient la logique et le systeme. La philosophie ne peut pas produire la conclusion avec la Valeur  et  l' objectivite comme dans les  Sciences, parce que les Sciences voulaient d' explorer plus et de montrer les phenomenes, et parce que les  Sciences voulaient faire ce que ne pas demandant l' investigation et l' experiment.
      Avec les sources, Comte avait une vision similaire  pour former une attitude generalement prevalente dans le monde moderne, sous le nom Positivisme. Toutes les courantes varietes semblent avoir de sens commons: l' Identification des  Sciences avec les faits, aussi bien de les comprendre, et en plus la Restriction de cette comprehension pour obstenir la conclusion  et verifier empiricalement. Ce que la notion n' ayant pas en accord avec cette conception des Sciences, soit Mathematiques  ou Logique, la discipline formelle  ou Philosophie et Religion. Ce sont les faits de conjecture, d' opinion, ou caracteristique, personnel, subjectif, meme dans expectation.
       Pour les auteurs contemporains, il semble que les Grands Livres nous donnent de declaration de Positivisme, et posent l' Opposition de Sciences envers la Philosophie et la Religion, et auusi d' accepter les Sciences de la Psychologie, parce que La Psychologie est venue plus tard parmi les Sciences, meme Elles etaient une branche de la Philosophie. Ce n' etait pas non seulement pour la derniere arrivee, mais elle etait aussi la derniere branche de Sciences, selon Freud, " l' association de la Sociologie avec les caracteres humains dans la Societe, c' est la Psychologie Appliquee. Vraiment parle, il y a deux Sciences- Psychologie, pure, et appliquee et  Sciences Naturelles".
      Dans le livre.." Nouvelles Lectures d' Introduction de la Psycho- Analyse ", Freud  concluait ce qu' il a nomme "Weltanschauung Scientifique ". En realite, il pensait " il n' y a pas d' autres sources de connaissance dans l' univers, mais la manipulation intellectuelle avec l' observation prudente  des facteurs que nous considerons Recherches, et il n' y a pas de connaissance obtenue par la  Revelation, l' Intuition, ou l' Inspiration ". Freud creait drastiques implications dans la declaration plus claire.." C' est  inadmissible de dire que Sciences es un champ des intellectuelles activites humaines, et les autres sont la Philosophie et la religion. Sciences n' avaient pas des interferences avec  deux champs cites, qui avaient une egale valeur, et on a libre de choisir  quand il a la conviction et avec cette situation, on demande avoir sa Croyance ".
      " Cette attitude " a dit- il  " est consideree comme Respectable, Tolerante, et Libre de l' etroite prejudice.mais malheureusement, il n' avait pas, avec partageait les qualites pernicieuses d' une non- scientifique notion: Weltanschauung, et dans la pratique, c' est la meme condition. Le facteur, seul,  est que cette Verite n' avait pas la tolerance et ne peut etre compromettre ou limiter, que les Recherches Scientifiques ayant  la vision sur toutes les domaines de l' activite de l' homme comme sa propre propriete, et doivent admettre  les actitudes de critique envers les autres souces qui voulaient usurper de sa valeur."
   " Comme la force dominante de la Societe et de l' Humanite, Sciences auront la place de Religion, et peut etre le serieux ennemi". disait Freud, " mais en realite, il n' y pas influence immediate sur la majorite de l' Etre Humain" et " oula religion avait la grande force contre les emotions de l'  Etre Humain ". Sciences et Religion peut etre compatible...si..." la Religion donne a l' Etre Humain quelques choses incompatibles,... merveilleuses, plus confortables, ou plus ce qu' on peut gagner de Sciences ". disait - il aussi " C' est le fait que je ne peux pas dire ce que Homme considerait Verite. Pour obtenir ce but, nous devons appuyer a Sciences ". Mais, ajoutait - il " Religion ne peut pas dire qu' elle perd toute les influences sur la masse de l' Humanite ".Et " Sciences ne peut pas aussi rendre pour tous les evenements qu' elles  pensaient comme  AVEVUE pour la Verite ".En utilisant la methode d" Examination prudente pour la Verite ayant aussi la Perception pour la Base de Conclusions,... mais pas par le evenements que nous obtenons dans chaque jour ". et "...isolation des determinants  de ces nouvelles experiences  est le but de dfferentes experimentations " Science, seule, peut " arriver a la corespondance avec la Realite "....Cette correspondance que le monde externe nommait " Verite ".,et quand la  " Religion disait pour prendre la place des Sciences par son avantage  et noble, et c' est aussi vraie  quand elle disait pour l' accrochement , ayant interessance pour toutes les personnes, avait la resistance ".
      Philosophie ne semble pas donner pour homme, selon Freud, une  genuine Verite que les Sciences ont eu donnee. Differente avec la Religion, la Philosophie ne voyait pas le besoin pour opposer les Sciences, quelquefois, elle a aspect des Sciences en utilisant meme  methode. En association avec les Sciences, la philosophie peut produire la figure complete de l' Univers. Philosophie, par cette raison, peut considerer comme le point important pour la Comprehension.

         Selon  Freud, " la philosophie demande de connaissance avancee". Ce n'est pas la connaissance seul, mais l' opinion et la speculation, philosophie, plus que la religion, peut subtituer les Sciences. Ces deux domaines montraient la culture humaine, comme Freud disait..." c' est la meilleure esperance pour le futur" c' est a dire " les intellects - l' esprit scientifique, le raisonnement - demandent au superieur etablissement envers l' ame de l' homme.
         William James, a peu pres avec le temps de Freud, disait pour la limite claire de Sciences et de Philosophie. Dans son oeuvre " Principe de la Psychologie", en meme temps avec la methode experimentale de Sciences Naturelles, surtout la Physiologie, ont montre l' introduction des phenomenes mentaux, il mentionnait contre - coeur pour la Psychologie comme la Science Naturelle, et posait la question... quel domaine pour les Scientistes, et quel domaine pour les philosophes. Mais different avec Freud,  James  ne tachait pas avec son effort pour resoudre les problemes insolubles pour les Sciences, jusqu' a les Sciences pouvaient les faire
 
                                                ( a suivre )
 

Stained glass window