Make your own free website on Tripod.com

PHILOSOPHIE DES SCIENCES, suite..

5 - Russell 6 - Whitehead

INTRODUCTION...
1 - Thales de Miletus. 2 - Socrates . 3 - Platon. 4 - Aristote
5 - Russell 6 - Whitehead
Nouvelle Logique

 
 
---------------------------------------------------------------------------------------------------

Flase pixie cupon

 5 - Russell...
    Cette part est la continuation de la section Russell dans le http://www.tnghcailay.tripod.com/philosophie
 
     suite...
 
    Comme le resultat de litigation, le testament est elimine par  the Court of Chancery ,  et les deux garcons  devaient placer sous le control par ses paternels grands parents. Lord John Russell  est mort deux ans plus tard, et c' etait la grand' mere de garcons soignait ses jeunesses. Russell  n' avait pas chance a aller a l' ecole pour ses premieres educations par les gouvernements  Suisse  et  Allemand. et par les Maitres anglais. Il entrait dans Cambridge University en Octobre 1890, et etudiat la Philosophie etles Mathematiques a Trinity College de 1890 a 1894. Il etait comme resident a Trinity College de 1895 a 1901 et enseignait la Philosophie de 1910 a 1916. En 1916, il est elimite de Trinity College par ses activites pacifiques. Il a reinstalle en 1919 mais il se resignait a la poste avant qu' il l' acceptait.
     Les recherches philosophiques de Russell  etaient dans la periode entre 1900 et le commencement de la guerre mondiale. De 1916 a 1930, il n' acceptait aucune poste acedemique, mais juste supportait lui - meme dans ses ecrits et ses lectures publiques.. Pendant cette periode, il ecrivait des oeuvres pour les questions sociales... comme  Marriage and Morals ( London, 1929 ) et deux livres d' education - On Education, Especially in Early Childhood ( London, 1926 ) et Education and the Social Order ( London, 1932 ). Il appliquait ces visions dans la pratique de l' ecole de Russell, Ecole de  Beacon Hill. Avec ce tte periode, il marriait la seconde femme, Dora, en 1927. Il quittait l' ecole en 1934, Russell et Dora avaient de divorce ( l' ecole continuait jusqu' a 1943 ). Russell  revenait au environ de 1936, et concentrait pour la Philosophie. Ils demenageait aux Etats Unis en 1938, et enseignait a University of Chicago, et puis University  of California a Los Angeles. En 1940, il acceptait l' invitation du  Conseild'Education Avancee de New York City  pour joindre du departement de la Philosophie du College de Cite. Pr contre, il n' avait pas chance d' accepter cette position par inappropriation avec l' opinion par le juge qui l' a condamne.." protection de la sante publique, securite et moralite ". De 1941 a 1943, il donnait lectures  a la Fondation Barnes a Philadelphia ( Ces lectures devenaient plus tard dans... A History of Western Philosophy  ). Dr Albert Barnes, President de cette Fondation, a demissionne  Russell  en 1943, avec la notice de trois jours. Pendant ce moment, Russell a montre ''la demission est un erreur " En 1944, il revenait a Cambridge, ou il avait succesdans election de Resident du Trinity College.
     Russell etait le candidat du Parlement  en trois fois, mais il echouait pour chaque fois. En 1907, il etait candidat a Wimbledon pour " l' Union Nationale de La Societe des Femmes souffrantes " en 1922 et 1923, il etait candidat de La Partie des Labeurs  pour  Chelsa. Russell  avait deux fois a prison - La premiere fois en 1918 pour six mois pour alligation des articles dans le journal des pacifistes, et en 1961, a l' age de 89, il etait dans le rison pour une semaine de la connection avec la Campagne  pour le disarmenent nucleaire. 
     En 1908, Russell a elu Resident de la Societe Royale. Il devenait resident honoraire de l' Academie Anglaise en 1949, et dans cette annee, il a gagne  Order of Merit. Russell   avait deux fois d' etre  President de la Societe  Aristotienne, et il avait plusieurs annees d' etre President de Rationalist Press Association. En 1950, il recevait le Prix Nobel de Litterature. Pour celebrer ce Prix, la commite le decrivait comme..." une brillante parle - parole de nos temps pour l' humanite et la rationnalite, et aussi le champion pour les discours libres  et la pensee libre  de l' Ouest ".
    Russell avait trois enfants et marriait quatre fois. En 1931, apres la mort de son frere, il a gagne..Le Troisieme Comte Russell.
    En 1935, l' historien allemand Rudolf Metz mentionnait Russell pour..." Le seul Penseur anglais a son temps, aimait la reputation mondiale ".Pendant son temps, ses recherches ne savianet pas a Allemagne, Italie, Russie 

   Cependant, ses oeuvres avaient deja traduit en langages majeurs et mineurs ( la version de A History of Western Philosophy apparaissait aussi a la Russie ). Nous pouvons dire, depuis  Voltaire,  il n' y avait pas Philosophes Philosophe ayant cette reputation.  Russell  partageait  ses sens de humeur  avec Voltaire  aussi bien  des  proses.  On pensait  le caractere gai  irreverencieux avait aussi important.. comme  avec l' opinion des substances hereticales qu' il defensait contre des generations des  moraliste et conservatives religieuses.
    Nous pouvons considerer ses influences formatives de la vie de  Russell sur les issues sociale et politique . Malgre ces issues sont independantes avec ses recherches  philosophiques, et elles etaient sous les questions traditionnellement discutaient par les Philosphes. Grace a ces discussions, nous pouvons comprendre plus pour les motivations basiques inspirant la Pensee de Russell.
 
theories de la vie et de la societe...
     Il avait une vie malheureuse a l' age de jeunesse . L atmosphere de la maison de sa grand' mere etait une de piete puritane.et d' austerite, et sa solitude, comme il disait semble insupportable. Seul la Verite  avait honneur - "  La Verite avec les expenses de l' intelligence,  de la sante, du bonheur.." A l' age de cinq ans, il reflechissait s' il puisse vivre jusqu' a soixante dix ans, il avait quatorze annees de sa vie avec la depression le creait une vie  indurable. Pendant l' adolescence,  a - t - il dit, qu' il avait plusieurs de temptation de suicider... parce que..comme disait il.." pour reduire les desirs, et pour servir plus de temps dans les Mathematiques ". Sa grand' mere changeait de religion Scottish Presbyterian a  Unitarianisme. Dans la jeunesse, il etait alternativement a l' eglise Presbyterienne a autre, tandis quand il etait a la maison, il avait enseigne pour les regles de Unitarianisme . A l'age de 14, il commencait etudier les doctrines  theologiques , et au cours de quatre ans, il abandonnait avec sa volonte, du testament libre, immortalite, et Dieu. Cette derniere notion il a gagne en lisant ..Autobiography de  John  Suart Mill, Dans certain temps, il a gagne les notuions metaphysiques pour substitution dans la religion. Ces faits avaient fini apres la fin de la Premiere Guerre Mondiale , il abondonnait donc, toutes les formes de supernaturalisme.
 
influence de platon et hegel..
    Sous l' influence de  J.M.E.McTaggart et  F.H.Bradley, Russell, dans les premieres annees a Cambridge, croyait " plus ou moins "  dans l' Absolu et le reste des notions des Anglais pour Hegel...." C' etait un curieux  plaisir " Russell  ecrivait retrospectivement , " de faire  la croyance  d' irrealite du temps et de l' espace pour personne. Ces facteurs sont illusions, et le monde consiste rien, mais l' esprit ". Dans certain moment,  par contre, il aimait.." les disciplines des Maitres ". Il trouvait " l' ignrance et la stupidite " pour les remarques de Hegel  dans la Philosophie des Sciences.; en outre, il disait..." les travaux de Hegel apparaissaient de confusion ".Apres ce moment, il est converti par G.E. Moore  sur la version de la Theorie des idees  de Platon  regardant les faits subjectifs de Mathematiques  une eternite et  non changeabilite  que l' Exactitude  et la Perfection ne pouvaient pas  doubler. dans le monde des objets materiaux. Vraiment, Russell  abandonnait ces.."mysticismes mathematiques "  comme " absurdite ". Suivant cette notion, Ludwig  Wittgenstein  croyait  " par contre - coeur "  pour la consistence dans les Mathematiques , les Tautologies. Comme l' eternite de Mathematiques, Russell  considerait plus tard cette notion n'avait rien que le pur Mathematicien ne mentionnait pas pour le temps. A cote de ceet consideration,  c' etait difficile pour lui pour attache la notion.." le monde d'abstraction ". Disait il, pendant la Grande Guerre, .." Ce sont les Pensees que je deja pensais pour le monde d' Abstraction ",.. il ecrivait aussi plus tard,..." il semble pour moi, l' insignifiante  vision pour la souffrance  autour de moi.." ..." Le Monde non humain ", ajouta - t- il.." etait encore une refuge, mais n' etait pas  comme le pays ou on construit une habitation permanente ".Depuis le jour ol quittait Platonisme, Russell  ecrivait ..." ne trouve pas la satisfaction religieuse  dans quelles doctrines philosophiques...".
 
 
pacifisme..
      Russell  preferait pour toute sa vie de resoudre les questions sociales. Il etait membre de la Fabian Society  au environ de 1890 sous l' influence de Sidney  et Beatrice  Webb., qui supportaient la Guerre de Boer.  En 1901, il avait l' experience  quasi - religieuse. Il devenait " suddenly and vividly  aware of the loneliness in which most people live ". et il tachait de trouver la voie pour la " tragedie d' isolation ". Dans quelques minutes, il a change son opinion pour la Guerre de Boer,pour la rudiment de l' education des enfants , et dans l' administration, des lois criticales , aussi bien de la violence des relations personnelles. Ces conditions lui menaient a ecrire une oeuvre celebre   " A Free Man' s Worship " ( 1903 ).Malgre qu' il etait un pacifiste a ce moment, pour plus de dix ans plus tard, il avait tres occupe avec la logique pour les Mathematiques  et la theorie de la Connaissance  Jusqu' a la guerre, il a passionne pour les problemes sociaux. Il ecrivait plus tard..." Je supposais a etre dans l' Academie, au lieu de la Guerre " La guerre avait l' agite hors de prejudice et le fait de reconsider plusieurs questions. Il ecrivait..
    "  Je vois  l' anxiete dans la politique  des Grands Puissants Europeens dans les annees avant 1914, et ne peux pas accepter les superficielles explications melodramatiques des catastrophes qui creaient des gouvernements belligerents. L' attitude de l' homme et de la femme ordinaires des premiers mois me fait plaisir surtout des faits ils avaient la plaisure de l' exitation.." ( Selected  Papers of Bertrabd Russell, p.Xi ).
        Selon lui, c' est un grand erreur de croire  ce que pour le pacifiste  etant la guerre avec une deviation tyrante qui le force contre la population reluctante. Malgre qu' il ne disait pas pour les theories de psycho - analyse, Russell disait que la majorite de l' Etre  dans notre culture etant remplie  des impulses destructives et perverses, et qu' il n' y avait pas des echelles de reforme avec l' improuvement substantiel dans les affaires humaines, au moins la structure de psycho - analyse que la population moyenne etant favorable de transformation. 
     Russell  reconnaissait que sa decision  d' opposer la guerre  etant difficile pour son amour passionne de l' Angleterre. Malgre,  il ne soupconnait pas pour ce qu' il voulait faire.." Quand la Guerre vient, je pense que j' entendais la voix de Dieu. Je sais aussi c' est une sorte d' affaire que je devais proteger, meme dans la protestation futile. C' est la participation  de ma toute nature. Comme j' aime bien la Verite, la propagation nationale de toutes les nations belligerentes  me fait malade..  Comme j' aime bien la civilisation, le retour du barbarisme m' epouvantait.. "  ( Portrait de Memoire , p. 27 ). Russell  disait qu' il ne croyait jamais quelques choses meilleures  provenant de l' opposition de la guerre, mais il pensait  " pour honneur de la nature humaine pour ce qui ne balayait pas ses pieds " et tenait en debout sur la terre . Il discussait patiemment dans ses lectures et ses livres  que le massacre de millions de gens ne pouvant pas montrer par le gain de defaite du  Pouvoir Central. La notion pacifisme de Russell  n' etait pas mysterieuse. C' etait correct a ce moment et aussi n' etait pas contention a quel moment quand l' utilisation de force etant souvant incorrecte, que la guerre ne pouvait pas justifier. Pour lui, la guerre de cette circonstance n' avait la valeur pour la sacrfication de douleur et misere, et  la responsabilite des parties. Constamment avec generale position, Russell  voulait que la  Force Alliee,  pendant la Seconde Guerre Mondiale  avec le but de vaincre  la force de Nazis  etait essentiel quand la vie humaine etant tolerable. Le Kaiser d' Allemand, par contre,  avait la notion.." eraser avec petite absudite " etait le bon moyen pour la Liberte et Democratie.
       Avant la Guerre, il y avait de sympathie de pacifisme  dans les majeurs pays occidentaux, surtout pour les groupes lettres et socialistes et parties liberales.. Quand venait la Guerre, une petite minorite de ces pacifistes  ayant la vraie conviction.
       Enchante par les besoins de soulager les detresses, Russell   pensait pour les impulsions,  mais la plupart etait vilents. Russell  attaquait l' activite pacifisme non seulement comme on expectait par les patriotes conservatives et professionnelles,  mais aussi par ses amis, par exemple  H.G.Wells, qui critiquait publiquement Russell , meme dans le temps il  avait de difficulte avec le gouvernement . La philosophie politique de Russell, selon Wells, provoquait le " Volontarisme tepide ", et il n' avait de droit de parler publiquement pour le  Socialisme Britannique. Wells attaquait aussi sur les recherches philosophiques de Mathematiques de Russell . Il ecrivait..." c' etait l' idee d' un homme avec terrifiant - inspiration  qui opposait Euclide dans le fond qu' aucune personne peut comprendre, dans le livre qu' aucune personne voulait de lire " ( Preface de P.H. Loyson, Le Dieu dans la Bataille, Londre 1917 )  
      A Cambridge, le Maitre et aussi ami de Russell, Mc Taggart avait opinion d'eliminer Russell. Les meetings de Russell etait finis avec violence sans interference de police. Il est poursuivit par le gouvernement. Avec ses ecrits sur les brochures, pour le cas de l' objecteur consciencieux, il etait puni avec 100 Lires. Quand il ne payait pas ce montant, le gouvernement vendait une part de sa bibliotheque, aussi bien quelques livres de Mathematiques que  Russell  ne pouvait pas recouvrir. En 1918, il etait a prison pour six mois  pour l' article sur The Tribunal, le magasine hepdomadaire pour les Pacifistes, dans lequel, il ecrivait..." si la Paix ne vient pas a temps, la garnison americaine serait occupee par les Anglais et les Francais..C' etait sans doute d' intimider les grevistes, une sorte d' occupation  Americains savaient bien a ses demeures " Dans la courageuse denonciation, avec la presence de sens et magistrat, Sir Dickinson,..."  a de sens meprisables " et disait " Russell semble perdu tous les sens de decence ".  Avec le resultat des interventions de Arthur Balfour,  Russell  a traite en consideration a prison, il finissait .."Introduction de la Philosophie de  Mathematiques "  et commencait pour une autre oeuvre..." L' Analyse de Memoire ".
 
attitude  envers  l' union sovietique...
     L isolation de Russell  n' est as finie meme le retour de la Paix. C'etait la raison d' echec de support du regime sovietique a la Russie. Comme les autres Socialistes d' Orientaux, il etait le premier de supporter la Revolution, mais il voulait de voir ce phomene par lui - meme. Il visitait la Russie en 1920, et revenait avec totale disillusion. Quelques de ses amis disputaient pour quelles critiques  de la Revolution pouvaient aider les Reactionnaires  d' etablir le vieux regime. Apres un certain d' hesitation, Russell decidait de publier  pour la Verite qu' il l' a vue.  Plus tard, il ecrivait  "  il semble pour moi, c' est une large prison, dans laquelle, le geolier  est le fanatique cruel. Quand je sais...mes amis applaudissaient  des hommes comme liberateurs et regardaient le regime qu' ils avaient cree comme Paradis, je me demande  dans cette maniere  embarassee, ils sont mes amis ou je suis furieux ".
       Dans le livre  " La theorie et la pratique de Bolshevisme " ( 1920 ), il remarquait, parmi les autres choses, la prediction de pre-science. Avant le monde oriental savait Stalin, Russell  predisait de point a point les caracteres reactionnaires de l' Union Sovietique sous le regime de Stalin: le Nationalisme et la Force Militaire, l' hostilite des arts liberaux et des sciences , son puritanisme, et graduelle ascendance  de bureaucrat envers l' idealiste. Russell republiait le livre en 1947avec sans modification. Son isolation d' apres le retour de Russie etait plus grande que pendant la periode de la Guerre. Son patriotisme avait toujours pour condamner la Guerre, tandis que ses colleges disaient pour sa opposition du regime Sovietique. Il n' avait pas reaction, quelquefois, il prenait le texte de la Bible pour expliquer " Vous ne pouvez suivre la plupart pour faire mauvais ".
 
education et moralite sexuelle...
     On pense peut etre la plus controversion dand l' opinion de Russell  etait l' Education  et la Moralite Sexuelle. C' etait possiblement des observations avec le peuple en plaisir pour tuer et combattre dans la guerre. Russell ecrivait qu' il voyait l' interieur et l' exterieur de vraincre guidant vers la crualite et la violence, et surtout quand le peuple etait tres jeune. Le monde de bonheur aussi bien le monde de paix ne pouvaient pas atteindre sans changement dramatique dans l' education. Au point de vue sexuelle, non seulement pour ce probleme, les prohibitations irrationnelles et la malhonnetete etaient excessivement nuisibles. " Je crois que,"  disait- il dans  Marriage et Moralite , " neuf entre dix qui avaient une education conventionnelle dans ses premieres annees n' ayant pas la capacite d' attitude decente envers le Marriage et de la Sexualite, en general.."( p.249 ). Education conventionnelle avait des fautes comme considerant des gens. La tendance generale est d' attrapper les impulsions creatives et de decourager l' esprit des enquetes criticales. Tandis que nous demandons plusieurs sortes de disciplines , les contraintes traditionnelles n' avaient pas montre ses resultats.
         L' enfant est force, repondera avec haine, comme usuel, il ne peut presenter la volonte de sa haine.  La haine revient dans son ame, sous la forme inconsciencieuse, avec les resultats, consequents dans toute sa vie.
        Malgre les moralistes puritaniques avaient chocs par la vision de Russell pour la sexualite et education, mais on disait que  l' idee de Russell doit etre concentree par ses recommandations avec sans aggravation, et les commentaires de sa suggestion n' etait pas extreme et ce n' etait pas pour ses adversaires comme disait - il, il critiquait temporairement avec sans regret de son personnel adversaire . Il semble que Russell voulait dire de la liberte dans l' education, mais il opposait fortement  la vision des autres pionniers - adversaires pour negliger l' importance de formation intellectuelle  et encourager  sans mentionner  pour l' habilite technique. De meme  facon, il  demandait pour la liberte de l' affection. Pour cette raison, on a confuse de le considerer comme defenseur de l' affection sauvage. Par contre, il desaccordait  telle inteltion. Il ecrivait:
       The mortality which I should advocate  does not consist simply in saying to grown - up  people or adolescents " follow your impulses and do as you like ". There has to be consistency in life; there has to be continuous effort directed to ends that are not immediately beneficial and not at every moment attractive; there has to be consideration for others; and there should be certain standards of rectitude. ( Marriage and Morals, p.243 ).

Evergreen branches

 6 - Whitehead..
 
    Cette part est la continuation de la section Russell dans le http://www.tnghcailay.tripod.com/philosophie
 
         Whitehead ( 1861 - 1947 )... Philosophe et Mathematicien, il tachait avec son excellente temptation de sa generation pour faire comprendre le systeme metaphysique, la base de recherche pour la Cosmologie.
        Il est ne a Ramsgate sur l' Ile de  Thanet; Sa jeunesse etait au presbytere de la campagne  a l' Est de la cote de Kent,  comme il ecrivait dans sa biographie   Autobiographical notes,  et aussi dans les essais...Essays in Science and Philosophy ( pp.3 - 52 ). Avec le fond religieux, Anglican, et son caractere pour la relation avec la communaute, il montrait sa philosophie Dans son education a Sherborne, une ancienne publique ecole de  Dorset, il a enseigne de la classique  et de l' histoire, mais il etudiat moins l' esprit d' erudication, ce que  Michael Oakeshott disait..."le Passe pratique "- une sorte de vie dans la tradition d' idee generale et  vers la vie contemporaire. La notion d' histoire etait encore avec lui et dans ses livres philosophiques, surtout dans  Science and the Modern World  et  Adventures of Ideas. On peut trouver l' histoire comme son esprit... ce que Edmund Burke considerait comme...Analogie Philosophique.
     Whitehead  etudiat auss les Mathematiques  Sherborne, et en 1880, il veanait a Trinity College , Cambridge, avec une bourse . Bertrand Russell  etait son plus intelligent etudiant;  et de 1900 a 1911, ils colaboraient pour l' oeuvre Principia Mathematica, pour la possibilte de deduction des lieux de la formelle logique. Dans la note necrologie pour Whitehead, Russell  ecrivait ...soit Whitehead, or Russell  devait prendre la responsibilite principale des ecrits de quelques parts. Chaque part avait de discussion entre deux. La complete part a l' aide de la collaboration de  W.V. Quine avec son oeuvre:"  Whitehead and the Rise of Modern Logic ", et disait.." Principia Mathematica "..." unde grand moment intellectuel de tous temps..." ( Dans le quatrieme Volume , que Whitehead ecrivait pour la Fondation logique  de la Geometrie , n' apparaissait pas ). Il demissionait sa position de Cambridge  en 1910, et demenageait a London. Il enseignait a  l' University of London  jusqu' a 1914, quand il devenait Professeur des Mathematiques appliquees  de  Imperial College of Sciences  and Technology .Pedant cette periode, il etudiait extensivement  pour la Philosophie des Sciences .
      En 1924, il acceptait la poste President du Departement of Philosophie  de Harvard University. Il etait a age de 63. Cette position le donnait  le chance de developement de la Philosophie des Sciences  et Philosophie Metaphysique.
      Les recherches de Whitehead  peuvent classifier en trois periodes: Dans les premieres annees a Cambridge jusqu' a 1910,  quand il etait en collaboration avec Russell  dans la Fondation Logique de Mathematiques; A  moyennes annees a London, jusqu' a 1924,  Il ecrivait la Philosophie des Sciences; Et dans ses dernieres annees a US, il ecrivait comme le premier auteur eminent pour la Metaphysique. Par contre, cette periode etait stresse. L interet philosophique  dans sa derniere recherche. peut trouver dans la periode auparavant , et dans quelques situations, nous pouvons voir l' assomption generale de la Logique de Whitehead, et ses recherches pour les Mathematiques  avaient des influences dans sa philosphie. En plus du succes  d' interet, sa Pensee etait la meilleure dans le developpement de l' Unite. Avec  l' approche de Victor Lowe, dans son Essai " Le Developpement de la Philosophie de Whitehead "  et dans son livre   " Pour Comprendre Whitehead ". Selon  Wolfe May, ..." la Progression de la Pensee de Whitehead peut etre consideree au point de vue spirituelle  avec le retour de certaines notions dans differents points, que des etages successifs.."
 
les fondations logiques de mathematiques...
    Whitehead et Russell  travaillaient independamment  pour la Logique de Mathematiques. Russell devenait savoir les recherches de Peano en 1900 ( Il concentrait ses recherches plus tard  pour  Frege ). Il concentrait aussi pour les etudes de Principes de Mathematiques. ( Cambridge, 1903 ).En 1891,  il travaillait pour  Traite sur l' Algebre Universelle. Grace a cette etude, il a elu Resident de la Societe Roylale en 1903.
     Dans le Traite, il developpait la notion de l' Extension ( Ausdehnungslehre ) de Hermann Grassmann,de 1844 a 1862. avec temptation de donner la description de la formule generale de l' addtion et de la multiplication, qui etaient la base de l' algebre.

      Le Traite  disait un peu pour le moment qu' il avait discute avec  Quine  dans son Essai..." Whitehead and the Rise of Modern Logic ".
      En 1906, The Royal Society  publiait ses Memoires  dans..." On Mathematical Concepts of the Material World ". Dans cette oeuvre,  Whitehead concentrait pour l' interpretation des concepts formalisant l' echelle logico - mathematique avec la notion decrivait dans le monde materiel. Il semblait qu' il a base ses concepts sur la Geometrie, pour interpretation les Theoremes de Geometrie de Euclide, la base des notions en espace, temps, et facteurs. Dans le commencement, il avait desatisfait avec les echelles de Newton pour le monde materiel..." comme une composition des Atomes  qui etaient dans l' espace absolu avec le temps absolu..".  Dans..." On Matrhematical Concepts of the Material World " il mentionnait la notion de composition de l' Univers ... en lignes de Force...La ligne de Force a ce point contenant des particules. Ces particules est definie...elements de champ.et le point n' a pas une simple location dans l' espace... mais comme l' element en relation polyadique de ligne... R. Et puis   R ( a,b,c ) signifie les points a,b,c sont en ligne. Cette opinion sur les points et les particules creant un vecteur , n' a pas une echelle. Whitehead impressait avec les lectures de  J.J. Thompson..." The Poynting Flux  of Energy in Electrodynamics "  pour la  transmission  de l' energie avec le changement continuel et quantitatif et de direction definitive ( Adventure id Ideas, p.238 ), dans The Philosophy of Whitehead ( pp. 235 - 260 ). Mays commentait la significance de cette notion  de l'energie en le changement continuel sur les recheches plus  tard de Whitehead  avec la direction de vision de la nature  sur les evenements et avait effet  ensemble.. Lowe disait ..." le developpement de Physique  interressait Whitehead quand il ecrivait  les memoires sur les facteurs physiques, les theories de molecules et la vibration submoleculaire  energetique , et posait le " champ" de concept basique ".
 
philosophie des sciences...
    Deux interessants points de l'  echelle logique de deduction  et  les interpretations empiricales  peuvent etre trouves dans les recherches de  Whitehead. Il a trouve la connection entre de ces echelles et le monde vague  de notre experience  qui etaient le probleme central de la Philosophie. Pour lui, la connection detaillee par les echelles logiques  etait la formule generale et systemique de la relation observable dans l' experience. La liaison ensuite de la ligne de Pensee etait le developpement  de sa Methode de l' Abstraction Extensive. Cette notion a trouve dans .." Anatomie de quelques Idees Scientifiques "  ( The Organisation of Thought, Ch. 7 ).Ce sujet a ete discute dans..." Une Demande de Renseignements Concernant les Principes de la Connaissance Naturelle " ( Part III ). La methode  d'  Extensive Abstraction  est le facteur topological qui est la base des elements geometriques pour creer la notion.." tout ou  part "  et "  chevauchement "  pour la relation entre Volume et  certaines Formes sur les autres comme  Forme. Par exemple... rectangle, cercle ou ellipse. Ces faits se trouvent souvent dans le nid de  boites chinoises. Le  " point "  n' est pas une ideal entree pour le centre  ou meme une limite ideale  pour la voie d' entree.Tout est entendu comme une serie convergente. Nous trouvons aussi le cas semblable avec les ellipses chevauchees. ou dans le rectangle oblong.
 
                                        --------------------------
                                       |   ------------------  /  |
                                       |   |              /   |   |
                                       |   |          /       |   |
                                       |    ------------------    |
                                       ---------------------------
 
        Whitehead  considerait cette sorte de definition ayant de l' analogie dans la donnee relation . Aucune personne peut percevoir  les points d' Euclide avec position sans grandeur ou lignes avec longueur sans largeur, mais l' extension d' un volume a un autre volume  peut etre percu. La relation de l' " Extension "  est mesuree dans la methode  de l' abstraction expensive ayant mentionne dans le construit topological, qui fait les relations precises, aussi perceptibles. Cette temptation de combiner d' une vision de l' echelle  logique comme nous voyons dans les relations perceptives avec la vision de construit theologique. Grace a cette vision, nous pouvons  voir les experiences des travaux de  Whitehead.
 
objets  et  evenements..
     La combination  de la construction theorique et les derivations de  l' experience  a trouve aussi dans les analyses de nature  de Whitehead. sous les termes.." evenements "  et " objets " comme mentionnait dans le livre ..." Les Principes de la Comprehension Naturelle " et " Concept de la Nature ". Il disait souvent, le point de commencement  est emperique. Comme dans le temps de sa premiere oeuvre..." Sur les concepts Mathematiques  du Monde materiel ", il preferait la notion de l' attachement externe de l' Atome a l' autre dans  l' espace absolu et dans le temps, puis dans l' analyse de la nature plus tard, ( il exprimait comme ..la fermeture  de l' experience ), il attaquait definitivement des analyses humaines de notre experience sur la dinstinctive impression  de sensation, comme visuelle sensation, comme senstion de bandeau de couleur . Il disait pour la racine de nos experiences avec quelques choses repandues dans l' espace . Ce passage  de nature  peut etre divise en evenement, puis..  les elements constitutifs n' avaient pas etre penses  comme l' Atome Endurant,  mais c' est l' evenement d' extension sur les autres evenements . L' ecrit de ce article etait le passage de la nature, une extension de l' evenement pour les ecrits de ces mots. Puis nous devons converger  par la voie de l' approximation pour ce qu' il etait lici et maintenant ( une application de ces notions basiques de volume et duration etendant de les uns a les autres)
       Les evenements presentaient les facteurs currents, la forme et la propriete que Whitehead  nommees.." objets ", et dans ses derniers livres   " objets eternels .." . Ce sont la version  de probleme universel comme  la forme abstraite  du recurrent caractere reconnaissable dans le passage de la nature. La phrase .." objet eternel '  avec l' interet sur Platon  a trouve dans ses dernieres oeuvres, surtout dans..." Processus et Realite ", Nous trouvons aussi  Whitehead  prenait  presque la Realisme de Platon  pour ces entites abstraites. Mais vraiment ce n 'etait pas son opinion, son vision etait plus proche d' Aristote," universalis in rebus,"  ou avec son propre expression..." chercher les formes dans les faits ". Ses " objets " et " Ingredients "dans le processus des evenements, qui est .." pur potentiel " dans le nombre indefini des instances.
 
        En meme temps, il n' etait pas  nominaliste, les objets etaient plus du nom pour les observations ressemblantes. Ils etaient de proprietes  et relations qu' ols etaient exemplifiesdans la recurrence de faits qui pouvaient formuler precisement.
        Whitehead  trouvait aussi  differents types des objets pouvant connaitre.Tout d' abord, c' etait le " sens - objet ", par exemple, , la couleur comme Bleu Cambridge ayant connu meme juste son apparition.. Le sens - objet  demande la relation entre  la " perception - evenement ", " la situation " que nous voyions et la condition passive ou active  de l' evenement . Second facteur, c' etait " objet perceptuel ", une sorte d' action reliee a la continuation pour prolonger l' evenement, par exemple le manteau rouge et noir. Les objets perceptuels peuvent etre trompes , comme la reflection  dans le mirroir ou la defraction sur l' eau. Troisieme facteur, " objet physique" pour l' objet ayant la relation avec la condition de l' evenement  et de l' apparence de l' objet perceptuel , et, par consequence, la baguette droite, semble courbee dans l' eau. Quatrieme facteur, l' interference de l" objet scientifique ". Ce n' etait pas objet perceptuel, comme " electron " relie a la propriete generale et l' evenement  qui constituent la situation dans laquelle, l' objet physique  etait l' ingredient. Dans la periode de Sciences,  Whitehead considerait electron  comme objet principal et final. Il acceptait les recherches pour plus raffinement depuis la decouverte de particules fondamentales.
       Whitehead  considerait aussi ces developpements pouvant supporter la notion des " objets uniformes"  et des " objets non - uniformes ". Un objet uniforme, selon lui, est caracterise a quel moment  pendant la duration. Objet perceptuel est objet uniforme. Une piece de fer est percue a quelle duration, meme plus petite, mais aussi une piece de fer. Objet non - uniforme demande un certain temps pour declarer la finale expression. Il disait..une molecule, par exemple, ne peut etre acceptee qu' un minimum de temps pour les reactions periodiques des atomes. Whitehead avait impression avec la possibilite dans le physique de son temps, que " les objets scientifiques sont finalement  non - uniformes au lieu de uniformes. Le developpement de la theorie de quantrum reenforcait cette idee. La notion des evenements atomiques , ou " occasions"  presentait pour les objets non - uniformes par la continuation de chevauchement , et puis la production des objets perceptuels et physiques etant le point crucial des recherches plus tard de Whitehead.. La differenciation  et la relation des niveaux des objets ont ete mentionnees brievement dans .." Les Proncipes de Comprehension Naturelle "( Ch. 7 ), et dans les papiers " Temps, Espace, et Materiel ", et " Uniformite et  Eventualite ".
 
principe de relativite...
        La situation des Objets des evenements a forme par les particules entre eux, qui etablissaient un large facteur. La situation depend finalement de l' uniforne facteur preservatif a l' uniformite de la Nature, comme le passage de relation des evenements avec l' expansion spatio - temporale. L' attempt de l' unfication dans l' espace, temps, facteur, comme il presentait dans " Sur les Concepts Mathematiques du Monde Materiel "  avec la notion de formation de sa Geometrie, particulierement interessee par  Einstein dans ses theories de Relativite. Il publiait par lui - meme .." Principe de Relativite " en 1922. Il refusait de donner le role special de ces faits, surtout la velocite de la lumiere, et different avec Einstein de dire que l' espace est homaloidal ( c' est a dire l' expansion homogene ). Son point de vision semblait suivre  la vision d' Abstraction., qui le guidait vers la notion d' echelle logico-mathematique avec la precision dans le monde physique. Whitehead  aussi disait pour la possibilite de mesure d' apres la congruence exacte entre d' une region dans l' espace a une autre, qui est independante aux facteurs physiques. Pour cette raison, il y avait d' analogue avec sa conception de Relativite. La vision de Whitehead pour l' uniformite non contingente dans les relations spaciales  et moins trouvee dans l' application experimentale.
     La theorie etait dans son livre " Le Principe de la Relativite " et dans son article "Theorie Einstein, une Suggestion alternative "  publiee dans le  magazine Time  en 1920 et est republiee dans " Les Interpretations des Sciences ".La theorie de Relativite n' avait pas attention pour les physicistes a son temps.
 
metaphysiques..
     " Science et le Monde Moderne " ( sujet de son lecture a Harvard en 1925 ) etait possible la plus importante notion de la Philosophie des Metaphysiques de  Whitehead. Dans un livre, les reflections lucides et illunminantes  sur l' Histoire des Sciences  avec la relation avec la Philosophie parsemees de difficultes passages au point de vie technique. Le livre ..pour les techniques passages etait moins important que le systeme comme..Processus et Realite ( 1929 ). On a trouve que  Processus et Realite etaient les meilleures expressions de  Whitehead pour... les Sciences et le Monde Moderne  dans son dernier livre ... Aventure des Idees et des Modes de Pensees. 

        Dans les Modes de la Pensee, les analyses de la Nature par les evenements et les objets etaient sous la forme des occasions eventuelles, ces occasions sont comprisespar la synthese des relations avec les autres occasions par les processus de commencement.ces unites sont entendues comme betons de comprehension, de concret pour agrandir ensemble. La fin de ce processis etait le beton et saisissait suggerant unerelation active mais non necesaire une comprehension consciencieuse 9 comme disait par le mot apprehension ).
 
                                                 ( a suivre )

Window w/flowers